Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et laisser les émotions circuler

par La journaliste IT pink & green

Et laisser les émotions circuler

Je suis tombée sur ce texte ce matin en checkant mon flux Facebook et j'avais envie de le partager ici plutôt que sur mon mur, parce qu'il me parle dans ma tête, mon coeur et même mon corps. Il me parle aussi dans mes mots totems successifs, circulation, rouge, tempête.

"Le jour où vous vous laisserez toucher par l'émotion et que vous lui permettrez de voyager à l'intérieur de vous sans offrir de résistance ni chercher à la retenir...

Ce jour où vous ne chercherez plus à contracter les zones de votre corps visitées par cette émotion et que vous vous laisserez porter par ce flot avec la confiance du kayakiste qui descend les rapides d'une rivière sauvage...

Ce moment où vous sentirez que votre coeur ne peut que s'ouvrir face au puissant passage de cette émotion qui vous traverse comme une comète traverse le ciel...

Ce jour- là vous aurez goûté au bonheur et à la bénédiction de la libération émotionnelle"

(Lise Côté)

C'est tellement vrai, c'est tellement ça.

Quand on est traversé par une émotion négative, colère, frustration, tristesse, haine, on a tellement le réflexe de répercuter cette émotion dans notre corps, de l'y garder, de l'y emprisonner, de la cultiver. Serrer les dents, la mâchoire, froncer les sourcils, raidir la nuque, crisper les poings, comprimer le thorax et respirer seulement par le haut des poumons, pincer les narines, contracter des muscles dont on ne soupçonnait même pas l'existence... Mais que va-t-on donc faire là ? N'est-on pas en train d'emprisonner dans nos cellules une forme d'énergie négative qui va s'y loger pour se réveiller ensuite à chaque fois que la même émotion nous traverse, empruntant les mêmes chemins, provoquant les mêmes réactions fiévreuses et automatiques, balayant de rouge notre visage, nos yeux, notre coeur, notre âme, notre paix ?

Il faudrait, au contraire, laisser passer ses émotions sans les retenir. Laisser la tempête circuler.

Laisser la tempête circuler.

Pour qu'elle puisse repartir comme elle est venue. Pour qu'elle ne se loge nulle part dans le corps. Pour n'en garder nulle trace, nulle mémoire, nulle douleur.

Accueillir et laisser partir, les mains ouvertes et le corps détendu.

On devrait apprendre cela à nos enfants, au lieu de les pousser à refouler leurs émotions. Ca devrait être enseigné à l'école, au même titre que les maths ou la grammaire. Ou même avant les maths ou la grammaire. C'est comme ça qu'on grandit, c'est comme ça qu'on évolue, c'est comme ça que l'on devient des adultes équilibrés, ancrés, vaillants au soleil comme dans les tempêtes, ployant mais ne cédant pas, le sourire toujours au lèvre et dans le coeur une paix que nul ne saurait nous enlever.

Desserrez les mains. Détendez vos muscles. Ne résistez pas à la vague qui vous traverse. Posez les pieds bien à plat sur notre Terre et demandez lui de reprendre cette énergie négative. Elle le fera, elle le fait toujours si on le lui demande. Mieux : elle saura comment faire pour la transformer en quelque chose de positif.

Photo : Raquel Lopez Chicheri

Commenter cet article

S. 20/11/2014 11:40

J'aime bcp ton blog, tes photos et article! Plus on les lis et les regardent plus on a envie de decouvrir les autres pages, joli petit monde :)
S.

http://vintage-carousel.over-blog.com/

http://land-of-enchantment.over-blog.com/

Polina 13/03/2014 10:03

Très véridique et plein de bon sens, merci beaucoup d'avoir partagé cet écrit !

Coco 13/03/2014 01:51

Toujours pertinent de venir ici te lire !
Tu décris là une de mes difficultés majeures et en ce moment (hormones aidant) plus que jamais j'aurais pourtant besoin de laisser justement tout ça glisser et de les remettre à leur juste place.
Malgré les difficultés je prend note et te remercie ma jolie ! <3

Aline - La Homemade Box 12/03/2014 17:02

Un texte vraiment très parlant et sage!
D'ailleurs, dans la médecine énergétique, on dit que c'est les émotions qu'on stocke à l'intérieur de nous qui, petit à petit, se transforment en maladies.
Maladie = mal à dit! Toutes ces émotions qu'on n'exprime pas et qui un jour ou l'autre, finit par exploser d'une façon ou d'une autre...

Dame Ambre 12/03/2014 15:47

Merci. J'apprends en ce moment à lâcher-prise et j'avais besoin de ces mots là.