Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Socrate et Chi

par La journaliste IT pink & green

Socrate et Chi

Si vous me suivez sur Facebook, Instagram ou Twitter, vous avez pu suivre l'arrivée de Chi dans notre foyer. On ne sait pas quel âge elle a exactement (moi je dirais facile 4 mois vu sa taille, même si ses anciens propriétaires pensent moins - elle est naît pendant les vacances d'été, en leur absence).

Elle appartenait aux anciens locataires de la maison dans laquelle nous venons d'emménager et elle cherchait un foyer. Lors d'une visite de la maison avec les enfants, forcément on a craqué et forcément on a décidé de le lui offrir, ce foyer. D'autant, nous disions-nous, qu'elle connaissait les lieux, la maison, la cave où elle est née, le jardin, les cabanes. L'adaptation ne nous semblait pas difficile, ni pour elle, ni pour nous, ni pour nos deux autres boules de poils, Socrate et Balkis.

Et effectivement, tout s'est déroulé avec la facilité et l'évidence auxquelles je m'attendais. Socrate fut certes, durant un temps, circonspect et même apeuré par l'arrivée de cette nouvelle venue pleine d'énergie et de témérité, mais il en a très vite fait sa nouvelle compagne de jeux (au grand dam de Balkis me semble-t-il parfois).

Ce qui est drôle, c'est de voir à quel point deux chats peuvent être différents (comme les enfants me direz-vous). Bon certes ils n'ont pas connu la même enfance, Socrate a grandi pendant deux mois en maison, avec ses frères et soeurs, un chien avant de rejoindre la sécurité de notre appartement avec une copine de jeux du même âge alors que Chi est née dans une cave et y a grandi dans la plus grande des libertés, suivant sa mère dans le jardin, la maison, le cabanon, le voisinage. Par ailleurs Socrate est un mâle, Chi une jeune femelle. De quoi forger des caractères diamétralement opposés.

Mais quand même. Les différences sont vraiment flagrantes entre ces deux là. Socrate est un félin dans toute la splendeur du pacha paresseux, tranquille, à la fois pépère et classe. Un fauve. On dirait un lion, ou un tigre, ou un guépard. Ca dépend des jours. A côté de ça il est terriblement trouillard, pantouflard même. Il aime son confort, son canapé, ses jeux, sa gamelle. Et nous. Oui il est très attaché à nous, dépendant je dirais.

Il n'a pas super bien vécu les deux premiers jours ici. Déjà il était paniqué par l'arrivée des déménageurs dans cet appartement qu'il connaissait si bien et qui était toujours si calme. Quatre gaillards charpentés comme des armoires, aux gestes sûrs, à la démarche bruyante, aux ordres laconiques et à l'accent polonais pour certains, de quoi chambouler notre fauve pépère. On a finalement "déménagé" Socrate dans un carton entre-ouvert sur le haut, carton qu'il n'a pas voulu quitter une fois arrivé ici (d'ailleurs Chi l'y a rejoint, comme pour le rassurer).

Et quand il a quitté ce carton, il s'est perdu. Durant 24 heures on ne l'a plus vu et j'avoue qu'on était inquiets, il ne connaissait ni les jardins, ni les routes, ni les voitures, ni le voisinage évidemment. On craignait qu'il se fasse écraser ou qu'il rencontre un chat des rues peu enclin à partager son territoire avec ce chat au pelage de luxe. On a même lancé des appels ici et là sur des groupes facebook pour le retrouver et on a reçu divers messages nous confirmant que notre pacha était toujours dans les parages... mais introuvable. Il a fini par regagner le bercail, à notre grand soulagement, une petite cicatrice au dessus de l'oeil en guise de souvenir et surtout (me semble-t-il) l'intention chevillée au corps de ne plus le quitter, ce bercail. Il s'aventure un peu dans le jardin, mais guère longtemps, et guère loin.

Quant à Chi, elle a un caractère vraiment très différent. Elle est casse-cou, intrépide, audacieuse et diablement agile. Elle escalade tout ce qu'elle peut, sous l'oeil perplexe et presque indulgent de Socrate. Elle grimpe aux arbres, elle bondit à toute vitesse de bas en haut des escaliers de la cave alors que Socrate les escalade avec nonchalance et prudence.

Elle est très joueuse aussi, beaucoup plus que Socrate au même âge. Dès qu'elle trouve un petit objet elle joue avec comme si c'était une boule de flipper, ça part dans tous les sens et elle saute, rattrape, relance, jaillit et recommence. Et si elle ne trouve pas d'objet pour jouer, elle s'amuse avec sa propre queue. Chi, ou le chat qui ne s'ennuyait jamais en somme. Elle est très câline aussi, comme Socrate, mais en mode moins farouche. Elle s'est tout de suite laissée apprivoiser par nos caresses et squatterait volontiers nos lits.

Elle sait se défendre aussi. Face aux aboiements et aux coups de patte certes joueurs mais musclés de Balkis, elle ne prend pas l'option fuite et cachette. Elle reste campée sur place, elle affronte, sort les griffes, hérisse le poil, grogne, crache. Jamais elle ne renonce, le terrain gagné lui appartient, aussi fluette puisse-t-elle paraître face à un bouledogue.

Elle a trouvé en Socrate un compagnon qui lui convient bien, ils s'amusent beaucoup ensemble et lorsque les jeux de la cadette semble trop périlleux pour l'aîné, ce dernier prend ses quartiers sur les escaliers ou un bout de jardin pour observer la petite effrontée monter toujours plus haut dans les arbres, secouer les branches, sauter et retomber sur ses pattes.

Le chat fauve et le chat écureuil.

Avoir un animal, c'est sympa. En avoir trois c'est drôle et c'est même plus facile au quotidien.

Comme pour les enfants en quelque sorte, non ?

Socrate et Chi
Socrate et Chi
Socrate et Chi
Socrate et Chi
Socrate et Chi
Socrate et Chi
Socrate et Chi
Socrate et Chi
Socrate et Chi
Socrate et Chi
Socrate et Chi
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mélanie 28/10/2014 10:31

Adorables !! Quelle chance qu'ils s'entendent si bien malgré leurs caractères différents ! Nos 2 chattes ne font guère plus que cohabiter, pourtant elles avaient des points communs au départ mais non, caractères trop différents. Enfin jolies photos qui retranscrivent bien l'ambiance, merci :)