Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arnaque à l'allaitement

par La journaliste IT pink & green

Arnaque à l'allaitement

On peut lire un peu partout que l'allaitement est bon non seulement pour le bébé, mais aussi pour la mère allaitante. Il la protégerait du cancer du sein, jouerait sur la rapidité d'endormissement, diminuerait les risques d'ostéoporose et - tadaaaam ! - faciliterait la perte de poids après la grossesse et l'accouchement.

Alors là je m'insurge. Il y a arnaque. Non parce que moi quand j'allaite, non seulement je ne maigris pas, mais je grossis.

Déjà, j'ai faim.

Très faim.

Tout le temps. Ou presque. Le jour, la nuit, je crève la dalle. Quand je dégaine le sein n'en parlons pas, cela exacerbe encore plus cette sensation que je vais décéder du syndrome de l'estomac vide. Je mangerais un cheval, toute végétarienne que je suis (je précise que ça n'a aucun lien avec mon régime alimentaire, j'éprouvais exactement les mêmes sensations quand j'allaitais mes filles - et je consommais de la viande).

Mais la faim n'explique pas tout. Lorsque j'allaite (surtout en exclusif), j'ai l'impression que mon corps se met en mode réserve, en mode survie presque. Il stocke. Au cas où, tu comprends. Une sorte de mécanisme archaïque qui doit dater de la préhistoire ou des disettes en période de guerre. Un pétard de mécanisme hormono-psycholo-lipido dépendant qui fait que non, je ne peux pas maigrir d'un gramme quand j'allaite.

Alors je gonfle à vue d'oeil avant de me stabiliser, un peu comme une bonne grosse brioche chaude et dorée.

Et j'ai beau tenter de limiter la casse, rien n'y fait. Ces deux dernières semaines par exemple, j'ai décidé de "faire attention". Pas de régime drastique, juste réduire un peu les féculents et surtout bannir tout grignotage et toute boisson sucrée. De bonnes résolutions qui me font, en temps normal, perdre quelques kilos assez rapidement. Et bien là, bilan des deux semaines : j'ai perdu 400 grammes. Oui madame, 400 pauvres grammes perdus au prix d'efforts assez importants (vu comme je suis affamée en permanence). 400 grammes aussitôt repris et même doublement repris quand j'ai interrompu mes efforts (découragée, avouons le, par la médiocrité des résultats). Toujours ce pétard de mécanisme hormono-psycholo-lipido dépendant qui semble s'être emballé lorsque j'ai tenté d'endiguer un peu les choses (genre, le corps qui se dit "oh là là, on n'a plus notre dose de calories journalières, vite stockons le peu qui entre dans l'organisme, c'est pour le bébé. Au cas où ça empire").

Au cas où.

Un "au cas où" dans lequel je baigne durant tout l'allaitement et qui bloque complètement la perte de poids.

"Au cas où" (ce serait encore la guerre / les mammouths ressuscitent / il lui prenait d'entamer un vrai régime).

Fin bref...

Allaiter ou maigrir, il faut choisir. C'est pas fun, mais c'est comme ça, en tout cas pour moi. Quand je lis des études qui racontent que les mères ayant un large fessier font des enfants plus intelligents, tout ça pour une histoire de myéline plus fournie, je me dis qu'au moins mes enfants se fabriquent des gaines de myéline de compét. Dignes des câbles de fibre optique qui traverse l'Atlantique, dis donc.

Autant le prendre avec philosophie, non ? Et bienveillance aussi. On n'en a jamais assez vis à vis de soi-même.

Commenter cet article

Maman Fatiguée 25/02/2015 13:06

Moi pendant mon premier allaitement j'ai perdu tout mes kilos de grossesse. Et quand j'ai arrêté j'ai tout repris et même plus !
La pour mon deuxième j'ai perdu plus que ce que j'avais pris pendant ma grossesse mais j'ai peur de reprendre quand on arrêtera !
Ça dépend vraiment de chaque femme

Coco 22/02/2015 22:57

Pareil ici ma belle ! ;)
A la base je suis mine voir maigre, je n'ai pas d'appétit quasiment je mesure 1m65 et avant la grossesse je pesais environ 48-49 kgs ... prise de poids durant mes grossesses 26 kgs ! et après 9 mois d'allaitement exclusif je plafonne encore à 71 kgs ... désespérant ! alors sans parler de redescendre comme j'étais car j'aimerais garder quelques rondeurs mais tout de même j'aimerais perdre un peu ! bref l'allaitement ne me fait pas maigrir non plus ...

claudie 18/02/2015 21:37

Ah comme je suis heureuse de te lire

claudie 22/02/2015 21:41

Mince y a eu jn bug il n'a pris qu'une phrase ... jai gardé tous mes kg pendant l'année d'allaitement ... et j'avais faim et soif tout le temps!

Aloïs 18/02/2015 14:08

C'est très variable d'une femme à l'autre. Certaines vont perdre beaucoup de poids durant l'allaitement.. voir même trop. Et d'autres femmes, comme toi, et comme moi vont prendre du poids. Et tout à fait justement, comme tu l'as observer pour permettre au corps de se constituer des réserves en cas de famine.
J'ai allaité mes 3 ainés très très longtemps (des années chacun voir co-allaité) et au bout de 3 enfants j'étais obèse...bon ok je ne faisais pas du tout attention et j'avais déjà un terrain prédisposé au surpoids... J'ai tout perdu quand mon ex est parti.... et repris 20 kg les années suivantes puis re-bébé 8 ans après le précédent... et bien rebelote sur le poids. Après la naissance de mon Crampon, presque 15kg de repris... j'ai tapé fort avec une chirurgie bariatrique...et j'allaite encore pour notre plus grand plaisir.

mllepilou 18/02/2015 13:30

Tu m'as bien faire rire :) Mais oui grosse arnaque car je grossis aussi en allaitant lol ou du moins je ne perds pas mes kilos de grossesse. Et le printemps qui approche, j'ai peur!