Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le meilleur de la vie

par La journaliste IT pink & green

Le meilleur de la vie

Parfois vers quatre ou cinq heures du matin, il a un peu soif. Peut-être fait-il un peu trop chaud dans la chambre, après tout moi aussi je viens de me lever pour boire un verre d'eau et entrouvrir la porte de la chambre pour y faire entrer un peu d'air frais.

Il a soif dans son sommeil alors je le soulève dans le noir depuis son petit lit en fer forgé et je le pose contre moi. Il tète en dormant, trois quatre grandes lampées désaltérantes, et poursuit sa nuit sans même avoir ouvert les paupières.

Parfois je le repose dans son lit.

Parfois pas, parce que j'ai soif moi aussi de sa petite chaleur innocente et parfumée comme un yaourt à la vanille.

Parfois, souvent, son frère nous rejoint. Il grimpe de l'autre côté, il escalade son papa et vient s'échouer entre nous dans la moiteur de son sommeil de petit garçon qui a encore besoin d'être rassuré la nuit.

Parfois c'est ma cadette qui passe et vient squatter le lit inoccupé de son petit frère. Un cauchemar à faire fuir, un réveil par un bruit étrange, peu importe, elle sait qu'elle peut venir se réfugier ici. Le bal des chambres musicales tourne en silence certaines nuits, d'autres non.

Je me retrouve d'un côté du lit, de l'autre mon amoureux, et entre nous deux il y a parfois une tête brune, parfois deux. Nos fils.

Alors j'écoute leurs respirations et le vent dans les volets. Je me dis qu'il faudrait peut-être déplacer les petits corps endormis dans leurs lits et se rendormir aussi.

Au lieu de cela, je continue à avaler l'air rempli de leurs odeurs et de leur chaleur, j'observe les petites mèches de cheveux collées sur les fronts, j'enregistre la courbe de leurs cils. Mon petit a les doigts tout détendus, il dort les bras grands ouverts, comme une étoile de mer. Mon plus grand dort en boule, les genoux sous le ventre, la bouche entrouverte et ses longs cils recouvrant une partie de ses joues.

Avec le soleil et les oiseaux, c'est ma fille aînée que j'entends aux aurores. Le bruit des céréales dans le bol, le frigo qui ferme, le sac de cours qu'on pose dans l'entrée, à côté des escaliers. Elle se prépare pour le collège dans le silence de la maisonnée endormie.

Avant de la rejoindre prendre un café avec elle, je me rappelle de ses nuits à elle, collée serrée contre moi. Les réveils, les tétées intempestives, la fatigue, je ne les ai pas oubliés, mais un voile de douceur s'est posé dessus. Ne restent que les bons souvenirs.

Le meilleur de la vie.

Je me dis que plus tard aussi je repenserai à tout cela de la même manière. Le lit partagé, les têtes brunes, le squattage, la tétée désaltérante et rapide, les petits souffles dans la nuit. Quand ils seront grands, indépendants, partis, dans d'autres vies, d'autres passions, d'autres préoccupations, d'autres bras. D'autres amours que l'amour simple et grand de leurs parents.

J'y repenserai comme ça.

Le meilleur de la vie.

Le meilleur de la vie, c'est toujours dans le moment présent.

Alors je tâche d'en profiter à chaque instant.

Le meilleur de la vie
Le meilleur de la vie
Le meilleur de la vie
Le meilleur de la vie
Le meilleur de la vie
Le meilleur de la vie
Le meilleur de la vie
Commenter cet article

Mllecharlotte 11/05/2015 21:10

Quel plaisir de te lire, je me suis évadée quelque minute. Merci

babymeetstheworld 23/04/2015 23:37

qu'est ce que c'est beau <3 ça me donne envie d'aller chercher mon bébé et de dormir contre lui ... il finit d'ailleurs quasi toutes ses nuits dans notre lit :)

julesetmoa 23/04/2015 23:12

quelle douceur de vivre, quelle sérénité ! ici aussi on pratique un peu parce qu'en effet on a qu'une vie <3

MissBrownie 23/04/2015 16:07

Que j'aime lire tes billets tout doux comme celui ci

Mentalo 23/04/2015 15:51

Même s'il a bien fallu y mettre un peu d'ordre (ma vie pro ne me permettait pas trop les nuits bien trop courtes depuis trop longtemps), ces moments uniques dans le silence de la nuit font partie des plus jolis souvenirs.