Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La belle histoire {les trois chatons}

par La journaliste IT pink & green

La belle histoire {les trois chatons}

Depuis quelques temps Chi nous semblait légèrement plus grosse. Pas trop, elle est si fine, elle paraît si jeune encore, presque un bébé elle-même. Mais un peu plus ronde quand même.

Et puis elle prenait son temps pour descendre les escaliers, elle n'escaladait plus les arbres et ne sautait plus sur la table du jardin. D'un coup de patte, elle refusait les avances de Socrate en feulant vigoureusement, mais acceptait ses câlins et les siestes partagées.

Bref, on se disait que Chi, notre cascadeuse, notre vadrouilleuse, notre indépendante, allait devenir maman. On lui a même préparé un carton avec des bouts de tissu à l'intérieur et on l'a encouragée à l'adopter.

Croyez-vous qu'elle l'acceptât ?

Que nenni.

Chi notre indépendante a gardé son indépendance. Elle a dédaigné notre joli carton douillet pour lui préférer son autonomie, ses balades nocturnes, les dodos dans les recoins du jardin et les jeux avec les feuilles. Par contre elle n'a jamais manqué de venir quémander sa pitance quotidienne, ça oui. Il y a des priorités dans la vie, et dans la vie de Chi, c'est la nourriture et l'indépendance (ne me dites pas que tous les chats sont ainsi, Socrate c'est tout le contraire).

Et puis un jour Chi est rentrée d'une de ces vadrouilles toute fine. Toute maigre. On s'est demandé si elle avait simplement fait de l'aérophagie pendant quelques jours, si on avait eu des hallucinations ou si elle avait eu ses petits dans un endroit mystère.

Elle revenait plus fréquemment et réclamait à manger plusieurs fois par jour. Elle avait faim, et ne partageait plus son repas avec Socrate comme à son habitude. Elle venait, mangeait des portions géantes et repartait.

La troisième hypothèse nous apparut donc comme la plus plausible : Chi avait sûrement eu des chatons. Mais où ? On a bien tenté de la suivre, mais la bougresse devinait rapidement nos intentions et déjouait fissa notre petit manège en brouillant les pistes.

A force de l'observer, on a fini par penser que les petits étaient en réalité juste à côté de chez nous, au pied des grands thuyas qui bordent la grille devant la cour de notre maison, plus exactement. On a même tenté d'y faire une incursion, mais le feuillage y est touffu, la pente abrupte, l'obscurité impénétrable, les branches peu accueillantes pour nos bras nus. On a vite fait demi-tour. On est rentrés bredouilles.

On a cessé les recherches, on se disait qu'elle finirait bien par nous présenter ses chatons, si chatons il y avait, et qu'un jour elle débarquerait probablement en trottinant comme à son habitude, mais cette fois suivie par un ou deux chatons (plus que cela on ne le pensait pas, elle est si petite).

Et puis, ce week-end, tandis que je siestais contre mes fils endormis j'ai entendu un cri dans le jardin. Oh pas un cri inquiétant, ni de douleur, un cri de surprise et de joie plutôt. Ma cadette a déboulé dans la chambre à bout de souffle, et a crié en faisant une pause entre chaque mot et en gesticulant des bras : "Chi... a... ramené... son... chaton !".

Je ne vous raconte pas l'effervescence qui a suivi, mes deux fils forcément réveillés, ma fille aînée qui descend de sa chambre, alertée par le bruit, ma belle-fille qui nous rejoint. Et ce petit chaton, tout noir, de la tête à la queue, même le museau, là, dans notre maison.

"En tout cas c'est pas Socrate le papa ! Ca doit être le chat noir des voisins". Je ne sais plus qui a prononcé ces mots, mais on a tous acquiescé en admirant la petite boule de poils qui ne tenait pas sur ses pattes mais miaulait avec force.

Chi a repris son petit dans sa gueule et... elle a sauté dans un bac en tissu qui se trouve dans mon armoire avec mes culottes et quelques foulards (oui elle a élu MON bac et MES culottes pour installer son petit, bravo hein). Elle lui a donné la tétée et au bout d'une demi-heure s'est mise à miauler à la porte pour qu'on la laisse sortir.

Je pensais qu'elle devait faire ses besoins mais mon aînée, plus futée que moi, eut une intuition. Elle décidait de suivre Chi pour vérifier si n'avait pas l'intention de ramener un deuxième chaton.

Bingo.

Chi a sauté par dessus la grille, s'est enfoncée dans les thuyas et en est ressortie avec un deuxième bébé. Noir et blanc, un peu comme elle.

Le même manège a recommencé une deuxième fois. Elle a installé le chaton bicolore avec le noir, lui a donné à téter et puis elle est retournée miauler à la porte pour qu'on la laisse sortir. Cette fois le doute ne nous habitait plus, on a immédiatement su qu'il y en avait un troisième. Elle a sauté la grille et elle est revenue quelques secondes avec un chaton blanc dans la gueule.

On était un peu foufous dans la maison, on guettait tous à la fenêtre, j'ai même fait des photos de leur arrivée. En plus un chaton blanc, mes filles en ont toujours rêvé, je pense qu'on n'était pas loin de l'hystérie en observant Chi installer son troisième chaton dans le carton.

Voilà, on a donc trois nouveaux venus. Chi est une maman formidable, elle s'en occupe d'une manière exemplaire (par contre qu'est-ce qu'elle mange en ce moment ! On voit que les trois petits - qui me semblent bien grands d'ailleurs pour leur âge, ils doivent tenir de leur père - lui pompent beaucoup d'énergie).

Apparemment ce sont trois mâles, à confirmer. Les enfants veulement évidemment tous les garder, mais quatre mâles à la maison, ça me semble un peu difficile à envisager, je n'aimerais pas que Socrate patisse de la présence de trois concurrents sur son territoire.

Une amie a déjà proposé de prendre le petit noir.

Bref, on verra (coucou l'Arche de Noé).

Vous pouvez suivre les aventures des trois chouchous sur Instagram, avec le hashtag #lespetitsdechi

La belle histoire {les trois chatons}
La belle histoire {les trois chatons}
La belle histoire {les trois chatons}
La belle histoire {les trois chatons}
La belle histoire {les trois chatons}
La belle histoire {les trois chatons}
Commenter cet article

Nina 16/06/2015 07:28

Bonjour Pink et Green, ravie de découvrir votre blog , que je trouve agréable.
Je suis une grande amoureuse des chats , ils sont si beaux ses petits nouveaux -nés <3
A bientôt

Oblomov 12/06/2015 20:50

Trop mignons ! Une de nos 3 chats nous en a fait 5 l'année dernière (depuis elle est stérilisée), et par chance elle avait choisi le carton que je lui avais préparé. J'ai adoré avoir ces petites boules de poil à la maison, et les 5 ont été adoptés par des nouvelles familles.

Math 12/06/2015 18:52

Ils sont chou ! Par contre c'est un peu inconscient de la laisser se faire prendre par un chat inconnu, avec toutes les maladies qui trainent chez les chats (leucose, sida) et qui se transmettent lors de la reproduction... C'est bien plus prudent de la faire stériliser...

Tout comme c'est mieux de faire voir son bébé a un ostéo, c'est mieux de stériliser son chat ^^ ;) Et le sevrage des petits se termine vers trois mois, non pas deux comme on peut lire partout, de deux à trois mois la chatte a un rôle éducatif très important pour le bien être moral des chatons !

Fin de mon étalage de science :D

Sonia 11/06/2015 18:54

Avec la quantité de chats qui se retrouvent très malheureusement entassés en refuge, je trouve tellement tellement dommage de ne pas stériliser les chats qu'on a chez soi et qu'on laisse sortir...

Elwenn - Kid Friendly 11/06/2015 10:02

Trop mignon <3