Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Juillet caniculaire

par La journaliste IT pink & green

Juillet caniculaire

Je ne m'attendais pas à vivre un mois de juillet aussi éprouvant, tant sur le plan physique que psychique. Je pensais m'être "habituée" aux départs et aux absences plus ou moins longues de mes filles. Aprés quelques années difficiles, j'avais fini par accepter ce mois de séparation annuel. Et je pensais qu'il en serait de même cet été.

Mais non. Cette année c'était différent. J'ai eu du mal à les voir partir et du mal à vivre loin d'elles. Sans doute parce qu'on venait à peine de parvenir à  se tricoter un nouveau rythme . Alors Bam ! la vague qui détruit le rééquilibrage en court est sans doute plus difficile à digérer.

Et puis il y a eu cette chaleur étouffante, cette canicule que je déteste tellement. Fermer les volets le matin, rester cloîtrés avec les petits, nager de temps en temps mais pas trop car les opportunités étaient rares, entre l'amoureux et son travail et les grandes absentes, on ne peut pas dire que les occasions d'aller nager étaient nombreuses jusqu'à présent.

Heureusement que la montagne est clémente avec nous, elle nous apporte fidèlement sa fraîcheur chaque soir et chaque nuit, même lorsque les températures en journée ont dangereusement flirté avec les 40 degrés. Chère montagne, si tu savais tout ce que tu m'as apporté en ce mois de juillet !

Et puis il y a eu cette fatigue inexplicable pour quelqu'un qui n'est jamais fatigué d'habitude. Peut-être le contre coup de juin si riche, si rempli, si joyeux, avec ses deux anniversaires, sa fête de la musique et ses kermesses. En d'autres temps la paix de juillet et son rythme au ralenti ont fini par me convenir, mais pas cette année. C'était trop de calme d'un coup. Je n'ai même pas eu l'envie de bloguer autant que ce que j'avais prévu. Alors j'ai laissé de côté le PC et je me suis reposée. 

Chaleur, fatigue, absence, est-ce tout ?

Sans doute pas.

Il y a eu quelque chose dans l'air, autour de moi et dans mes poumons. Un remaniement en profondeur. Une sorte de poussée de croissance spirituelle qui m'a conduite à regarder à l'intérieur de moi avec de la lumière afin d'y débusquer toutes les ombres qui pourraient encore s'y tapir.

Un truc inattendu dans les étoiles et dans mon cœur. Paf. Poussée de croissance. Quelques douleurs comme en écho à cette nouvelle lune si étrange et si puissante ce mois-ci, paraît-il. En tout cas moi je l'ai sentie, jusque dans chacune de mes cellules, comme une regrogrammation en profondeur de ce que je suis. Un grand nettoyage, et quelques décisions prises aussi. Une reconnexion à mon mot totem de l'année (dont je ne vous ai même pas parlé, mais j'y reviendrai dans un autre billet). Empathie. Envers les autres, mais aussi et surtout envers moi-même.

Un pas en arrière, trois pas en avant, finalement.

Quel drôle et riche mois de juillet !

Oui la photo représente un arc-en-ciel et pas du tout la canicule comme pourrait le suggérer le titre. La raison en est simple : dans toute chose, même difficile, il y a un côté positif. Qui dit canicule dit aussi orage d'été. Orage, été, pluie, soleil, l'équation est simple n'est-ce pas ? Et bien dans l'âme c'est pareil. Et si Iris, ma petite déesse de l'Arc-en-ciel, la si bien nommée, n'est pas là en ce moment pour me le rappeler, c'est les cieux qui s'en chargent.

Magique.

Commenter cet article

Céline 05/08/2015 22:08

Je trouve ça génial de tirer du positif et l'occasion de grandir même dans des périodes moins faciles... J'y travaille j'y travaille... Et je progresse, doucement! Ton billet m'y encourage encore alors MERCI!