Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Si vous ne devenez pas comme des enfants, vous n'entrerez point dans le Royaume des Cieux"

par La journaliste IT pink & green

"Si vous ne devenez pas comme des enfants, vous n'entrerez point dans le Royaume des Cieux"

(Matthieu 18 : 3)

En voilà une drôle de phrase qui m'a beaucoup fascinée et interloquée à la fois au cours de mon enfance, de mon adolescence et même une fois adulte.

Devenir comme des enfants ? Pour quoi faire ? Le but de la vie n'est-il pas au contraire de grandir, d'évoluer, d'accumuler les biens et les savoirs, de se charger d'un passé et de se préparer un avenir ?

Devenir comme des enfants pour leur innocence et leur pureté alors ? Parce qu'ils ne commettent pas encore de péchés et "méritent" donc d'aller au ciel ?

Cette approche dogmatique de la phrase me paraissait la plus plausible parce que c'était comme cela qu'on m'avait appris à vivre. Le péché, le ciel et l'enfer, le mérite ou la punition.

Sauf que Jésus était tout sauf dogmatique. C'est l'Eglise qui a ensuite transformé son enseignement en dogmes et obligations en tous genres (pauvre Jésus, Aha).

Si vous voulez mon avis, Jésus était plus proche de Bouddha que de n'importe quel autre "docteur de l'Eglise".

Breeeeef. Revenons à nos moutons et plutôt à notre phrase. C'est en observant mes enfants et en découvrant la puissance du moment présent que j'ai compris cette phrase.

Je me trompais à deux titres : le premier sur le fait de "devenir comme des enfants", le deuxième au sujet du-dit Royaume des Cieux.

Devenir comme des enfants... Il ne s'agit point de régresser, non. Mais de replonger à l'intérieur de nous-mêmes afin d'y retrouver toute la puissance et la beauté du regard que porte un enfant sur la vie.

Il VIT le moment présent.

Il s'émerveille.

Il découvre chaque petite chose comme si c'était la chose la plus extraordinaire qui soit sur terre.

Et en vérité, ça l'est.

Prenons une main. Cinq doigts, des dizaines de muscles, de tendons, de nerfs et de vaisseaux qui constituent cet outil formidable dont on se sert tous les jours sans jamais mesurer la chance qu'on a de pouvoir le faire tant qu'on n'en est pas privé (ne serait-ce qu'une coupure sur le bout de l'index, avez-vous remarqué comme c'est handicapant ?).

Un outil extraordinaire.

Deux, même, bande de veinards que nous sommes.

Observez maintenant un bébé au réveil. Il va redécouvrir ses mains et s'extasier sur tout, sur leur forme, sur leur flexibilité, sur leur capacité à se fermer, à se retourner, à saisir des objets et à les déplacer, les jeter, les reprendre, les porter à la bouche. Il va prendre le temps de les contempler sous toutes les coutures avant d'en admirer toutes les capacités insoupçonnées.

Exactement comme s'il venait de redécouvrir un trésor dont il a la chance d'être le propriétaire.

Je vous vois venir, vous allez vous dire "ouh la la elle est dingue, elle veut qu'on se mette à admirer nos mains tous les matins comme des neuneus".

Mais non, il ne s'agit point de cela. Il s'agit en vérité de réapprendre (je dis dis bien réapprendre, pas "apprendre", parce que c'est une capacité innée que nous avons, et que nous avons perdue en grandissant parce qu'on nous a appris à le faire pour concentrer notre esprit sur d'autres choses "plus importantes" car "plus sérieuses") à nous émerveiller

De tout.

A admirer.

A s'arrêter quelques instants pour contempler.

A sourire.

A s'extasier.

A sautiller de joie.

A laisser son coeur se remplir de gratitude et de joie.

De bonheur.

La voilà la clé du bonheur, du fameux Royaume des Cieux cité par Jésus.

Tiens d'ailleurs, parlons en de ce Royaume des Cieux. J'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'un but, d'une récompense au bout du chemin si on le méritait, si on avait suffisamment "payé sa peine", "fait pénitence", "dit pardon" pour en être digne. Un truc accessible après la mort. Pendant la vie ben tu trimes juste pour mériter ta récompense plus tard (super réjouissant hein ?).

Là encore je me trompais (ouf, ça fera peut-être rigoler certains mais moi j'y croyais vraiment à cette histoire de ciel, d'enfer, de pénitence et de dieu punisseur).

Je vais vous confier un secret : le Royaume des Cieux c'est le Moment Présent.

Parce que rien d'autre n'existe que le moment qu'on est en train de vivre.

Le ciel, c'est Ici et Maintenant.

L'enfer aussi d'ailleurs, on peut très bien se tricoter un enfer dans la tête, on est même très doués pour ça nous autres, humains adultes !

Le Royaume des Cieux, c'est plonger tout entier dans sa propre vie, avec tous ses sens en éveil, là, tout de suite, et d'en admirer la beauté avec nos yeux d'enfants.

Oh je ne dis pas que les soucis vont s'envoler d'un coup. Tout le monde a son lot de soucis, de problèmes à résoudre et de gros nuages sur la tête. Je vous promets que j'en ai aussi.

Mais je prends exemple sur mes enfants et je tâche de rester consciente dans le moment présent. Je n'y arrive pas toujours hein, le mental est très fort pour nous pousser à faire le yoyo entre les regrets du passé et les inquiétudes sur l'avenir.

Mais quand j'y parviens, je vérifie à quel point la personne qui m'a dit cette phrase magique il y a cinq ans avait raison : il ne pleut jamais sur ma tête.

Jamais.

L'illustration de Jésus méditant c'est cadeau. L'occasion de me rappeler à quel point ma cadette a raison d'admirer, de la même intensité intuitive et innocente, deux personnes, Jésus et Bouddha, qu'elle porte autour du cou avec la même affection

"Si vous ne devenez pas comme des enfants, vous n'entrerez point dans le Royaume des Cieux"
Commenter cet article

Coco 09/08/2015 23:19

Merci Milena, ma capacité à vivre l'instant présent c mon travail du moment. C'est là que tout réside, tout.
Ce soir un coup de moins bien, une incapacité à me desidentifier du mental, je passe ici avec la certitude d'y trouver un indice pour aider mon âme à réintégrer tt mon corps. Je clique sur un article mais étant sur mon téléphone ce n'est pas celui choisi qui s'ouvre, mais finalement exactement celui qu'il me fallait à cet instant précis. Je souris évidemment et te remercie <3
Tu es un fabuleux guide, c'est toujours un régal de te lire. Alors merci à toi et à tes mots de permettre à des âmes de retrouver leur chemin. Je t'embrasse.

Petitbourgeon 30/07/2015 00:24

Ton billet est splendide, il s'accorde tellement avec mes pensées du moment !
Je suis une personne "nature" comme disent les gens, je traduis par "naïve", car oui j'aime admirer, et voir ce qui est beau.
J'ai une chance incroyable d'avoir des enfants et d'avoir pu être à leurs côtés pendant plusieurs années.
Je manque encore de pratique pour le moment présent mais je me soigne !

Tchoucke 26/07/2015 13:14

d'où vient cette illustration s 'il vous plait? Très joli billet!