Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'allaitement, mon petit truc de feignasse

par La journaliste IT pink & green

L'allaitement, mon petit truc de feignasse

J'allaite parce que ça fait partie de ma conception de la maternité, j'allaite parce qu'enfant j'ai été entourée d'allaitantes, j'allaite parce que j'aime ça, j'allaite parce que je considère que c'est le meilleur pour mes enfants (par contre ça ne me fait absolument pas maigrir, comme quoi), j'allaite parce que je trouve ça naturel et évident.

J'allaite pour tout un tas de bonnes raisons universelles et d'autres plus personnelles, mais j'allaite aussi, soyons honnête, parce que je suis une grosse feignasse.

Voilà.

Pour moi l'allaitement, c'est pratique (et gratos, soyons fous) parce que :

- Il n'y a rien à laver.

Et je déteste laver des biberons. Mes filles ont respectivement été allaitées 11 et 14 mois, elles sont ensuite passées au biberon et ont gardé le sacro-saint bibi du matin relativement longtemps, trois ans. En fait je ne sais pas si c'est long ou pas, je sais juste que ça m'a sacrèment gonflée de nettoyer des biberons et des tétines (sans compter le nombre de fois où j'ai retrouvé des biberons perdus derrière le canapé ou sous un lit, PLEINS les biberons évidemment, sinon c'est pas drôle - coucou le yaourt qui pue).

Le Petit Roi quant à lui a été allaité 25 mois et n'a jamais adopté le bib. Finalement c'est pas plus mal, je ne suis pas repassée par la case biberon qui pue.

- Il n'y a rien à préparer, le LM c'est dispo 24 h sur 24 et 7 jours sur sept.

- Il n'y a rien à chauffer, la température est toujours parfaite.

- Il n'y a rien à contrôler au niveau des quantités (sauf si pathologie ou cas particulier), les boobs c'est à la demande et c'est tout.

- Il n'y a rien à trimbaler quand on sort. Une petite soif ou une petite faim où qu'on soit, hop on dégaine et on remballe, basta. Trop fastoche. Si j'ai une sortie à faire à l'improviste, le seul truc que je mets dans mon sac à main c'est une couche de rechange.

- Il n'y a rien à stériliser.

- Il ne faut pas se lever la nuit. Comme on cododote, si bébé se réveille on le plugge et c'est tout.

Un truc de feignasses je vous dis.

Dernièrement je me suis rendue compte (à nouveau) à quel point le sein pouvait être pratique dans d'autres circonstances : quand bébé est malade. La petite Pastèque nous a fait un épisode de fièvre récemment. Oh rien de bien méchant, un virus (et l'immunologie qui se met en place) mais quand une pastèque chauffe, ben elle fait pas semblant. Il est monté à 40,1°C (j'ai jamais connu de tels pics avec mes trois autres enfants) et évidemment il ne voulait / pouvait rien avaler même s'il n'avait rien à la gorge ni au ventre.

Et bien pendant ces trois jours, c'est simple, il n'a fait que téter. Pour la faim, la soif, le réconfort, l'endormissement, le froid, le chaud. Pour les anti-corps aussi, sans doute. Et là je me suis dit que c'était bien pratique de l'allaiter encore. Pas de prise de tête sur les quantités qu'il a ingurgitées, pas d'inquiétude sur la déshydratation, pas de craintes de vomissements. C'était open bar (avec le retour de l'odeur du caca de bébé allaité exclusivement, coucou les copines à qui ça parlera).

Au bout de trois jours la température a chuté et il a repris ses habitudes alimentaires comme si de rien n'était.

Bravo le sein !

 

 

Commenter cet article

mimilagrenouille 06/10/2015 23:37

J'aurais pu écrire cet article pour mot ^^ (mais tu écris mieux que moi ;-) ). Le bib pourri sous le lit, j'ai connu et ça ne m'a pas manqué avec Abel qui n'a jamais pris de bib!

Anonyme 30/09/2015 11:06

Et vous allaitez au sein parce que vous le pouvez. Et oui vous avez une chance car on ne parle pas souvent de l'absence de lait. Pour aucun de mes 2 enfants je n'ai eu de montée de lait ( pas faute d'avoir tout essayé ). Pourtant tout comme vous je ne voyais pas ne pas allaiter.

PetitDiable 23/09/2015 13:00

Je plussoie à 100%, à part au début ou ça peut être rude...

carine 22/09/2015 14:40

Aaaaahhhhh l'odeur si speciale du lait maternel digéré, je suis en plein dedans ;-)
Ici les biberons attendent au fond du placard au cas où...
C'est un joli défaut, la paresse de l'allaitante!

Bertille 22/09/2015 10:55

Il est beau ton article :)
Je réagis un peu au commentaire de Ilse.
Moi, j'ai adoré allaiter, vraiment, j'y ai trouvé tout un tas d'avantages dont certains cités ici et indéniables, et pourtant j'ai trouvé ça terriblement crevant. Pas forcément physiquement, mais psychologiquement je crois.
L'allaitement c'est génial, c'est pratique, mais pour moi c'est aussi très déstabilisant.
Le fait de devoir être dispo H24 et que le papa ne puisse pas prendre le relais, notamment. J'avais aussi des bébés qui tétaient souvent, sans doute pour les câlins aussi, mais du coup je ne pouvais jamais vraiment m'absenter, ou alors j'étais vissée à mon portable parce que le papa risquait de m'appeler, ne sachant plus que faire face à un bébé hurlant.
Mais tu vois, je culpabilisais beaucoup au début, car j'avais lu beaucoup de témoignages formidables comme cet article et j'avais un peu l'impression d'être une mère indigne si j'étais fatiguée d'allaiter, c'est bête, hein ;)