Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur les marches {ode au présent}

par La journaliste IT pink & green

Sur les marches {ode au présent}

Monter

Une marche

Après l'autre.

Surveiller

Le fragile 

Equilibre.

Deux pieds

Mais aussi 

Deux mains.

Pour grimper.

S'impatienter 

Un peu.

C'est long.

S'émouvoir

Encore une fois

De

Cette

Injustice.

Se sentir

Impatiente

Et triste 

Et émue

Et en colère.

Un peu.

Et puis le voir

S'arrêter

Ramasser

Délicatement

Une feuille

"Regarde

Une feuille jaune"

"Et regarde encore

Une feuille rouge"

"Et une toile d'araignée"

"Et maman regarde la fourmi sur la marche"

Croiser

Son regard 

Emerveillé

A chaque marche, si difficile pourtant

Regarder 

Les marches

Encore une fois

Comprendre

La leçon

Le cadeau

Du 

Moment

Présent

Qu'il 

M'offre

A

Chaque

Instant.

Sa

Façon.

Pleurer.

Pleurer beaucoup.

 

 

 

La mise en page est volontairement longiligne. Elle fait écho à ce magnifique poème de Pablo Neruda, L'Ode au Présent 

 

Ce
présent
lisse
comme une planche,
frais,
cette heure,
ce jour
propre
comme une coupe neuve
- du passé
pas une
toile d’araignée -
nous touchons
des doigts
le présent,
nous en taillons
la mesure,
nous dirigeons
son flux,
il est vivant
vif,
il n’a rien
d’hier irrémédiable,
d’un passé perdu,
c’est notre
créature,
il grandit
moment, le voici portant
du sable, il mange
dans notre main,
attrape-le,
qu’il ne nous file pas entre les doigts,
qu’il ne se perde pas en rêves
ni en mots
saisis-le,
tiens-le
et commande-lui
jusqu’à ce qu’il t’obéisse,
fais de lui un chemin,
une cloche,
une machine,
un baiser, un livre,
une caresse,
coupe sa délicieuse
senteur de bois
et d’elle
fais-toi
une chaise,
tresse
un dossier,
essaie-la,
ou alors
une échelle!

Oui,
une échelle,
monte
au présent,
échelon
après échelon,
assure
tes pieds sur le bois
du présent,
vers le haut,
vers le haut,
pas très haut,
assez
pour que tu puisses
réparer
les gouttières
du toit,
pas très haut,
ne va pas au ciel,
atteins
les pommes,
pas les nuages,
eux
laisse-les
vagabonder dans le ciel, s’en aller
vers le passé.
Tu
es
ton présent,
ta pomme:
prends-la
de ton arbre,
élève-la
sur ta
main,
elle brille
comme une étoile,
touche-la,
mords dedans et marche
en sifflotant sur le chemin.

Commenter cet article

Kid Friendly 14/09/2015 23:28

J'ai pas les mots qu'il faut mais <3 L'emotion. La lecon de vie
L'enfant si precieux.

PetitDiable 14/09/2015 11:42

<3

madamezazaofmars 13/09/2015 21:02

<3