Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fratrie, les vases communicants

par La journaliste IT pink & green

Fratrie, les vases communicants

Quand on a plusieurs enfants avec des âges variés (ici bientôt 13 ans, 10 ans, 4 ans et 10 mois), c'est rigolo d'observer comme les relations peuvent non seulement évoluer, mais aussi basculer de l'une au profit de l'autre. Comme dans les vases communicants.

Prenons l'exemple de mes filles aînées. Elles ont deux ans et demi d'écart. C'est peu à certaines périodes de la vie, c'est beaucoup à d'autres.

Durant des années, cet écart d'âge ne les a pas gênées. Elles jouaient toujours ensemble, dehors, à l'intérieur, aux petshops, à la DS... Elles regardaient les mêmes dessins animés, écoutaient les mêmes histoires du soir et étaient habillées dans les mêmes magasins.

Quand leur petit frère est né, elles ont accueilli avec bonheur ce poupon. Elles avaient 8 ans 1/2 et 6 ans, quel bonheur un bébé à câliner.

Mais quand le bébé a grandi et s'est mis à ramper, à vouloir partager leurs jeux, elles ont fermé la porte de leurs chambres parce que (forcément) il "détruisait" leurs maisons de petshops et autres édifices légos (oui à deux ans c'est plus drôle de démonter que de construire). Le petit frère frustré était interdit de chambre, sauf quand elles jouaient par exemple à cache-cache ou aux peluches. Ils partageaient alors de véritables moments de jeux à trois.

Puis la grande a grandi. Mon aînée est entrée au collège et en même temps elle a sauté avec bonheur et évidence des deux pieds dans le monde de la pré-adolescence.

Les copines ont changé, l'emploi du temps s'est décalé par rapport à celui de sa soeur, les préoccupations ont pris un virage à 180°.

Le style vestimentaire a peu à peu évolué. Exit les tenues similaires à celles de sa soeur, coucou le sac en besace, les vestes en jeans ou en cuir, les converses, les sweats léopards, les manches chauve-souris, les cheveux de lionne (oui mon aînée est très branchée années 80, sans le savoir). Sans parler de l'iPad (fourni par l'école) et du téléphone.

Peu à peu, les deux ans 1/2 d'écart se sont virtuellement transformés en trois ans, voir quatre ou cinq ans. Pour une (encore) petite fille de 10 ans 1/2 actuellement et une pré-ado de 13 ans, l'écart s'est peu à peu creusé. Pour le moment, les préoccupations de mes deux filles ont sensiblement changé. Elles continuent à passer du temps ensemble et à trouver des intérêts communs, mais ce n'est pas la même chose qu'avant. Oh je ne me fais guère de souci, d'ici quelques années (quelques mois peut-être, quand la cadette rentrera à son tour au collège) l'écart se comblera à nouveau, un peu comme les plaques terrestres qui se déplacent sur le magma. Et quand elles auront 20, 30, 40 ans, elles ne penseront même plus à cette différence d'âge. Peut-être seulement lorsque l'une d'elle changera de décennie, histoire de marquer le coup.

A contrario, ma cadette s'est énormément rapprochée de son petit frère de quatre ans. Six années les séparent, quand même, mais ils passent beaucoup de temps ensemble. Ils jouent à cache-cache, à la maîtresse, aux animaux, aux légos, au train, ils dessinent ensemble... Une complicité très tendre et très rigolote est née entre eux en l'espace de quelques mois. Il la suit comme son ombre, elle lui propose des jeux, c'est chou. Mon aînée a, quant à elle, noué une relation plus maternelle avec ce petit frère si spécial et qui demande tellement de délicatesse. Elle s'en occupe très bien, elle devance ses besoins, mais n'hésite pas non plus à mettre le holà quand il abuse un peu de sa gentillesse.

Entre les deux frères, que trois ans et demi séparent, là aussi les choses sont en train de bouger. Alors que le Petit Roi s'intéressait au début beaucoup à ce petit bébé avec lequel il aurait aimé joué tout de suite et à qui il amenait des jouets, il a découvert, depuis que ce même petit frère se déplace et s'intéresse à tout, le même sentiment que ses soeurs éprouvaient il y a quelques années avec lui. A savoir : attention, voilà Godzilla. Ruben a beau être zen, il découvre tout et c'est bien normal. Alors il s'intéresse aux jeux de son frère, à ses édifices de légos, à ses dinosaures bien alignés (mais aussi à ses cheveux, hum). Il veut tout tester, tout prendre, se lever partout, jeter, ramasser, galoper derrière un objet... Et là ça coince parfois. Le petit frère est devenu encombrant.

Mais il me semble toutefois que leur relation est en train, tout doucement, de prendre un virage en ce moment. Ils passent de plus en plus de temps assis au calme côte à côte dans leur aire de jeux. Ils échangent des jouets, le Petit Roi passe des objets à son petit frère en lui expliquant "des choses", ils papotent à leur manière. Je suis prête à parier que d'ici quelques temps ils auront vraiment trouvé le moyen de jouer ensemble.

Quant à Ruben et ses deux sœurs, oh la la. C'est le grand amour. Elles ont grandi il faut dire aussi, et pour elles, même si Ruben se déplace et touche à tout, ce n'est pas un bébé Godzilla qu'il faut éviter à tout prix. Elles savent les jeux qu'il faut lui prêter, elles adorent le porter, le bisouiller. Elles n'arrêtent pas de dire à quel point il est beau, doux, qu'il sent bon et qu'elles vont le croquer. Avec mon aînée, la relation est vraiment très maternelle. Avec ma cadette, c'est plus dans le jeu (c'est simple, il se marre dès qu'il la voit).

Mais bientôt ma cadette entrera en 6eme, dans deux ans ce sera le lycée pour l'aînée. Ruben va galoper et peut-être nous faire un terrible two, qui sait ? Le Petit Roi évoluera aussi à son rythme si imprévisible, si ancré dans le moment présent.

Il est fort à parier que les vases communicants continueront de basculer et de changer entre les quatre.

Je n'ai qu'un seul souhait (ou plutôt deux en fait) : que chacun d'entre eux ait toujours la liberté d'être lui-même en toute sérénité. Et qu'ils continuent de partager cette sérénité et cette confiance entre eux durant toute leur vie.

Fratrie, les vases communicants
Fratrie, les vases communicants
Fratrie, les vases communicants
Fratrie, les vases communicants
Fratrie, les vases communicants
Fratrie, les vases communicants
Fratrie, les vases communicants
Fratrie, les vases communicants
Fratrie, les vases communicants
Commenter cet article

Lala 02/11/2015 10:38

Contente de lire quelques nouvelles des filles (enfin)...
Les p'tits mecs prennent toute la place du blog...
(A noter : les petits blocs de plastique qui s'emboîtent sont d'une marque Danoise,
donc ça s'écrit Lego, simplement)...

Quatre enfants 30/10/2015 21:18

Joli post. J'adore voir leurs échanges se construire et les liens se tisser. J'aimerais tellement qu'ils restent soudés à l'âge adulte. Àvoir des frères et sœurs sur qui compter, c'est un atout très précieux.

PetitDiable 30/10/2015 16:04

Je leur souhaite aussi...Quelle belle fratrie!

lexou 30/10/2015 14:15

Je trouve ca beau!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Tu me donnerais presque envie de faire d'autres enfants.J'en voulais trois avant, avant de devenir maman, avant de m'occuper de ma fille de maintenant 5 ans.Je l'emmène partout désormais.Elle ne joue pas seule, ou très peu, je me demande bien comment je pourrais réussir à avoir autant de patience que je n'ai eu avec elle.Elle n'a pas été un bébé facile, elle n'est toujours pas une petite fille facile à coucher, bref...aujourd'hui je ne me ses pas capable d'élever un autre enfant, je suis sûrement alors un peu égoïste car j'aime de plus en plu retrouver un peu de temps pour moi, et encore rien de folichon, entre le boulot, notre fille et la maison j'ai parfois quelques bouffées d'oxygène pour moi toute seule et ca me fait du bien.Quand je vois cette belle complicité que je tu racontes, je trouve ca beau.Parfois je me suis dis, mais mini moi a déjà 5 ans passé, elle ne s'intéresserait pas à un bébé...plus les bébés grandissent plus les frères et soeurs s'adaptent aussi visiblement...

Audrey 30/10/2015 08:08

Magnifique billet *<3
Il faudrait aussi que je pose sur le papier les relations entre mes 3 amours
Surtout entre Simon et Antoine qui ont 2 ans d'écart !*

Bisous