Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'alitement avec quatre enfants

par La journaliste IT pink & green

L'alitement avec quatre enfants

Ces derniers temps j'ai lu beaucoup de "bon courage !", "avec la Pastèque encore si petite, ça ne doit pas être facile" ou encore "mais comment tu fais avec quatre enfants ?".

Alors soyons clairs, je ne suis pas wonderwoman, d'ailleurs en ce moment ce serait plutôt baleine-échouée-woman, je ne fais strictement rien à la maison. Pas de courses, pas de repas, pas de lessive, pas de ménage, rien (pas de sorties non plus mais ça c'est une autre histoire). Disons plutôt que la famille entière a pris un autre rythme, calé sur celui qui m'est imposé. Et ça tourne plutôt bien.

Et puis il y a deux ou trois trucs qui nous facilitent la vie.

La petite Pastèque d'abord. Oui il est encore petit,à 21 mois on est encore un bébé. Mais voilà, il se trouve que c'est un bébé très autonome, qui ne réclame jamais à être porté. Il vit sa petite vie, il joue, court, dort bien. Bref franchement il ne pose aucun souci particulier.

En plus la complicité avec son frère de cinq ans a beaucoup évolué ces derniers temps. Ils jouent énormément ensemble. Bon ne nous leurrons pas, entre deux parties de légos ou de course poursuite entre la cuisine et le salon il y a de bonnes parties de catch accompagnées de moult protestations indignées de part et d'autre, mais globalement ça va , je ne me plains pas, ils sont cools.

Quant à mes filles, elles sont grandes, tout de même. Treize ans et demi, onze ans, deux filles très maternelles avec leurs petits frères et sur lesquelles je peux compter pour tout un tas de choses.

Et puis le chéri évidemment qui a pris le relais sur tout (et qui me gronde quand je me lève ou me baisse pour ramasser quelque chose par terre, ahem). Et qu'on ne vienne pas me dire "t'as de la chance !", pitié. Non, c'est normal. Evidemment je suis très heureuse qu'il réagisse ainsi, mais tous les futurs papas devraient faire de même, n'est-ce pas ?

BREF. Ca va, y a pire.

Je dois aussi dire que les vacances ont été "propices" à l'alitement. Bon ok, il y a plus poilant que de rester allongée sur un lit, calée par des coussins, pour admirer le mois d'août, mais au moins je n'étais pas seule : le chéri ne travaillait pas, les filles sont reposées, tout le monde dort tard le matin... A choisir, je préfère nettement cet alitement là à celui de 2002, que j'ai passé seule tout au long de la journée, car je n'avais pas encore d'enfants. Au moins c'est animé, c'est gai (et il y a toujours quelqu'un pour me ramener mon téléphone ou un verre d'eau, aha).

Alors évidemment il y a la rentrée, avec le retour des contraintes horaires. Il va falloir amener et chercher le petit Roi à l'école, le repas du midi ne pourra pas attendre 13 ou 14 H comme maintenant, on sera au taquet pour se coucher, se lever. En plus le chéri reprend le travail, ce qui signe le retour des soirées en solo avec les enfants. Mais on va gérer, j'ai déjà pensé à une liste de repas faciles à préparer pour ces soirées là, jambon coquillettes, pizzas, sandwichs, des petits trucs tout simples que même mes filles peuvent préparer.

Et puis quand la flemme se fera sentir, eh bien on dégainera l'un de nos dîners préférés : le petit déjeuner du soir. Peut-être même que les grande feront des crêpes roses comme l'autre soir.

Au diable la bonne conscience gastronomique un ou deux soirs par semaine ! Notre quotidien, on le tricotera en couleurs, alitement ou pas.

Commenter cet article

Christelle 27/08/2016 15:55

Pas facile avec des enfants mais tout à l'air de rouler alors c'est chouette.
Les petites pommes vont en profiter à fond!
J'ai vécu l'alitement à partir du 5e mois et je n'avais que mon chien et mon chat pour me tenir compagnie. C'était hyper long.
Bon courage pour le nouveau rythme de la rentrée et bon repos. :-)