Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Annoncer sa grossesse avant trois mois

par La journaliste IT pink & green

Annoncer sa grossesse avant trois mois

Ah, le sacro-saint délai de carence des trois mois avant de partager sa grossesse avec ses proches (ou moins proches). Je crois que tous les parents connaissent ce délai à respecter. Peur que ça s'arrête, peur de se réjouir trop tôt, peur de devoir ensuite partager une mauvaise nouvelle... Les raisons qui poussent à différer l'annonce d'un futur bébé tournent essentiellement autour de la prudence. Oh loin de moi l'idée de critiquer cela : j'ai respecté ce délai moi aussi. Pour des grossesses qui se sont poursuivies par la suite, pour d'autres qui se sont, malheureusement, aussi soldées par des échecs. Fausse couche précoce, fausse couche plus tardive, grossesse extra-utérine.Autant de douches froides. Et d'événements difficiles à vivre.

Pour mes deux fils, je n'ai pas tout à fait respecter le fameux délai des trois mois, j'ai parlé de mes grossesses vers 11 ou 12 SA. Et pour les petites pommes, mes petits jumeaux de la musique (j'expliquerai pourquoi une autre fois), j'ai carrément avancé le calendrier : j'en ai parlé tout de suite à mes enfants et à mes très proches, et je l'ai annoncé plus publiquement à 8 SA. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons en fait.

Parce que la peur n'empêche pas le danger. Elle empêche de vivre et de se réjouir, en revanche.

Parce que j'ai déjà vécu la grossesse gardée secrète quelques semaines et qui se finit mal malgré tout. Et, croyez-moi, ça n'est guère plus réjouissant d'affronter cette épreuve seuls, ou de partager avec quelques amis les deux nouvelles simultanées, la bonne "oui mais en fait il y en a une mauvaise avec". Et son cortège de questions pénibles "mais t'étais enceinte ? je savais pas ! de combien ? mais tu l'as dit à personne ?". Non ce n'est pas gai.

Et puis aussi parce que j'ai décidé d'être optimiste. Oui malgré la petite alerte de début de grossesse. Malgré les mauvaises expériences. Malgré l'alitement pendant un mois. Je préfère garder confiance. En moi, en mon corps, en mes bébés. 

J'en profite d'ailleurs pour vous remercier pour tous vos petits mots ici et là au sujet de cette grossesse. Ca me touche toujours beaucoup de lire votre enthousiasme et vos gentils mots, merci.

 

Sur la photo j'en étais à 9 SA (oui seulement). Si vous voulez voir où j'en suis et suivre l'évolution du #projetpommedereinetteEtpommedapi, vous pouvez me rejoindre sur mon compte Instagram.

Commenter cet article

sur le calendrier de grossesse 31/01/2017 11:37

J’avoue que trois mois ça paraît très long pour annoncer la nouvelle à tout le monde et le fait de consulter tous les jours le calendrier de grossesse pour faire passer le temps nous stress encore plus. Alors je pense qu’il faudrait le partager avec nos proches pour ne pas trop en souffrir.

Allychachoo - Famille en chantier 12/09/2016 11:36

J'avais hâte de venir commenter sous ton article... car je viens d'annoncer ma grossesse sur le blog aujourd'hui ;) Pour mon 1er, c'était assez évident pour moi d'attendre les 3 mois, j'étais prudente... Sauf que la 1ère écho n'a pas été simple, qu'on est rentré dans l'attente des examens, des résultats... Du coup, je n'ai quasiment pas pu annoncer ma grossesse avec joie, il y avait des points d'interrogation en suspens. Cette fois, on l'a dit tôt. A la famille, aux amis. Parce qu'on voulait profiter de ce bonheur à fond. On sait maintenant qu'on ne sait jamais ce que la vie nous réserve de toute façon. Il n'y a que sur le web que j'ai quand même attendu la 1ère écho. Pourtant, j'ai été tentée, j'avais envie de partager ! Surtout je dois dire quand j'ai vu sur IG que tu étais enceinte... de jumeaux... pour mars... Bref, tout comme moi ;)

La journaliste IT pink & green 14/09/2016 10:01

Hiiiii ça me fait tellement plaisir de partager cette double grossesse avec toi ! Encore une fois félicitations :).

lespetitesm 08/09/2016 12:09

Je comprends, tu as raison. Et à côté de ça, j'aime bien le côté égoïste de se garder encore ce petit secret pour soi et d'en profiter avant de devenir un sujet publique...
Bises et belle continuation avec tes pommes jolies!

La journaliste IT pink & green 14/09/2016 10:03

Merci :)

Mademoiselle Mam' 07/09/2016 13:13

Comme je te rejoints sur tout ça...
J'ai 3 enfants, j'en ai parlé de suite, dès le début. La peur n'évite rien, le secret non plus.

J'ai eu 2 fausses couches et je peux te dire que le fait que mon entourage soit au courant m'a beaucoup aidé à me relever car même si c'est tôt dans une grossesse (une à 8SA et une à 12SA avec curetage), ça fait mal. Ca m'a fait du bien de me sentir épauler et si je n'avais rien dit de ces grossesses, peut être que les gens n'auraient pas été aussi présents en leur annonçant une fausse couche sans annoncer la bonne nouvelle d'avant.

La journaliste IT pink & green 14/09/2016 10:04

Je comprends tellement, j'ai vécu la FC dans la solitude car personne n'était au courant, et entourée car j'en avais parlé. C'est pas du tout pareil.

Violaine 07/09/2016 12:47

Je suis assez d'accord avec toi !
J'avais au début décidé d'attendre les 3 mois ; et puis finalement on m'a dit que j'avais fait une fausse couche, j'ai tellement souffert, que quand on a découvert que ce n'était pas le cas (vive les montagnes russes) j'en ai parlé à ma maman pour ne pas avoir à revivre ça toute seule si cela arrivait vraiment. Mais les autres ont attendu les 3 mois (c'est rigolo de se cacher !)