Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Envies de grossesse

par La journaliste IT pink & green

publié dans Frappée par...

Envies de grossesse

On a tous en tête l'image d'épinal de la femme enceinte qui se gave de cornichons ou qui envoie son amoureux acheter des fraises.(en pleine nuit et en plein hiver tant qu'à faire).

Caricatural ? Je le pensais, mais dans les faits je dois bien avouer qu'à chacune de mes grossesses j'ai été prises d'envies inexplicables, soudaines et temporaires.

Pour ma fille aînée, c'était les yaourts (les fjords plus exactement, le frigo en était littéralement rempli). J'en mangeais (tenez-vous bien) de cinq à six par jour : nature, myrtille, vanille, fraise (je ne sais d'ailleurs pas si ces parfums existent toujours 14 ans après, ici on ne les trouve pas en tout cas).

Pour ma cadette, j'étais tellement malade que seul le jus de citron, le gingembre et les bonbons la Vosgienne trouvaient grâce à mes yeux et à mon estomac. J'ai mangé des tonnes de pommes aussi.

Pour mon premier fils, c'est malheureusement le crunch que j'ai englouti à fortes doses (malheureusement pour ma balance, j'entends). Au cours de la même période, j'ai aussi énormément diminué ma consommation de produits laitiers, sur les conseils de ma sage-femme. De cette époque j'ai gardé une habitude : je ne mange plus de beurre au lait de vache, uniquement du beurre végétal. J'ai trouvé ça abominable au début, mais maintenant je ne pourrais plus m'en passer (le crunch par contre j'ai un peu beaucoup laissé tombé).

Quant à ma petite pastèque, au début de ma grossesse j'avais une énooorme envie de soupes chinoises. Oui les machins dans des sachets qu'on cuit avec de l'eau bouillante et de la poudre indéterminée. Cherchez pas, c'est dégueu, c'est pas sain, mais j'en mangeais tous les jours. Je suis ensuite passée au canada dry, aux olives à l'ail et aux chips à la truffe (très étrange, je vous dis). Et tout le reste de ma grossesse j'ai carburé aux fruits secs (bananes, raisins, amandes, papaye, noix de cajou...) mélangés à du fromage blanc et de la cannelle. C'est d'ailleurs ce que j'ai mangé deux ou trois heures avant d'accoucher. Hasard ou pas (vu la diversité de ses envies), le petit maitre Zen aime absolument tout et ne rechigne jamais à goûter un nouvel aliment. 

Et pour les jumeaux c'est assez simple, j'ai surtout envie de fruits et de salades. Cet été je me suis gavée de tomates, de fraises, d'abricots, de pastèque, de pèches, de melons, de mirabelles, de prunes. Là j'enchaîne sur les pommes (forcément), les poires, les ananas et et toutes les sortes de courges, en potages essentiellement.

Je me suis toujours demandé si ces envies irrépressibles avaient un sens physiologique. Je pense que oui. Le corps réclame ce dont il a besoin : calcium pour mon aînée, de quoi apaiser les nausées pour ma cadette, du magnésium pour mon fils (mes fesses lui disent merci), des vitamines pour la petite Pastèque et les Petites Pommes.

Seules les soupes chinoises hyper industrielles restent un mystère !

 

Commenter cet article

Yasmine 10/12/2016 09:14

J'ai souffert de vomissements intenses, perdu du poids jusqu'au 4 eme mois et les seules aliments qui me soulageaient c'été aussi les soupes chinoises chimiQue ... et purée mousseline! Maintenant c'est fromage de chevre pain et huile d'olive! Et tchaï tres épicé pour les nausées du matin ... encore des nausées á 5mois etdemi dur dur !

Luciel 16/11/2016 16:36

Les avocats!!! Et salades en tout genre... avec de l'avocat. Pour les deux!

Je ne suis pas une poule 16/11/2016 10:24

Moi pour les deux c'est les tomates! Je crois que je ne pourrais manger que ça, sans rien à croquer... C'est juste un peu dommage quand on est enceinte l'hiver...^^

Allychachoo - Famille en chantier 14/11/2016 21:05

Alors autant pour mon fils j'ai connu les envies, autant pour les jumeaux rien à déclarer pour l'instant, ça m'étonne !