Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Questions sur la gémellité : ça commence pendant la grossesse

par La journaliste IT pink & green

Questions sur la gémellité : ça commence pendant la grossesse

Je ne suis pas ce qu'on peut qualifier une néophyte de la gémellité. Et pour cause : je suis moi-même jumelle. Alors vous pensez bien qu'en quatre décennies, j'en ai entendu des remarques et j'en ai répondu à des questions (souvent les mêmes).

Mais là je me positionne de l'autre côté de la barrière, en tant que maman enceinte de jumeaux. Je suis, je pense, moins surprise par l'ampleur du phénomène, pour moi c'est banal les questions de ce type. Certaines questions me laisseront toujours pantoises (la palme d'or revenant tout de même à la question que j'ai le plus entendue en tant que jumelle : "mais vous êtes des vrais ou des faux jumeaux ?". Sachant que j'ai un frère jumeau, ça me laisse songeuse, j'avoue), mais disons que je suis un peu vaccinée de l'aspect "phénomène de foire" de la gémellité (et du coup ça ne me vexe pas).

Petit florilège de ce que j'entends régulièrement.

- La question entendue le plus souvent : "des jumeaux, mais COMMENT CA SE FAIT ?"

J'ai découvert que pour la plupart des gens, la gémellité n'est absolument pas une petite blagounette impromptue des ovaires (pour les dizygotes) ou de la division meïotique (pour les monozygotes). Non, il faut une raison logique, scientifique, statistique. Une hérédité par exemple, ou un passage par la case PMA. Là oui, les gens comprennent, sinon pour beaucoup c'est incompréhensible. Une amie enceinte de jumeaux comme moi me disait que les gens craignent peut-être que ce soit contagieux ce hasard, ils préfèrent un bon petit fait scientifiquement approuvé. C'est rassurant, comme ça ça ne peut pas leur arriver (la blague !).

Alors quand je réponds "ben... je suis un peu jumelle moi aussi", les traits se détendent, les yeux rejoignent leurs orbites, les sourires se dessinent sur les visages et on approuve "ahhhh ouiii c'est pour çaaaa !". En fait j'en sais rien si c'est pour ça. Bon ok, je suis jumelle avec un frère jumeau, mon arrière grand-mère maternelle a eu des jumeaux garçon fille, moi-même j'attends garçon fille, y a ptêt bien un petit quelque chose derrière. Mais dans les faits, je n'en sais fichtrement rien.

- La question qui suit : "mais ça saute pas une génération normalement ?"

Là encore désolée, mais je n'en sais rien ! Entre mon arrière grand-mère et ma mère, la grossesse a en effet joué à saute-mouton, mais entre ma mère et moi, nope. Allez savoir pourquoi.

- La question jamais entendue (me concernant) : "c'est une grossesse naturelle ?"

D'autres mamans m'ont raconté avec entendu cette question (très indiscrète je trouve) plusieurs fois. A moi j'avoue qu'on ne me l'a jamais posée. Peut-être parce que j'ai déjà quatre enfants et qu'on se dit que je ne suis sûrement pas passée par la case PMA (vu que je suis une poule pondeuse quand on ne me connaît pas) ? Ca me fait doucement rigoler qu'on puisse penser ça de moi d'ailleurs. Et oui, c'est une grossesse gémellaire naturelle. Par contre mes deux grandes filles ne sont pas issues de grossesses naturelles. Dingue hein ?

- La question classique : "c'est des vrais ou des faux ?"

Cette question horripile beaucoup les parents de jumeaux, d'après ce que j'ai pu lire. Moi en vérité, elle me passe à trois milles au dessus de la tête. J'ai répondu tellement de fois à cette question qu'elle ne m'atteint pas du tout. Le "faux" ou "vrai" ne me choque pas. C'est du langage commun. Les parents de jumeaux s'offusquent parfois en reprenant avec les vrais termes, dizygotes et monozygotes (certains poussent même jusqu'à préciser systématiquement "bi / bi" ou "mono / bi" ou "mono / mono" - on parle là des sacs amniotiques et des placentas). Moi je m'en fiche, je réponds que c'est des faux jumeaux et basta. Les gens savent bien qu'ils ne sont pas en plastoc, c'est juste une façon de parler (et tant qu'à faire je préfère que mes enfants ne s'offusquent pas de cette formulation parce qu'ils n'ont pas fini de l'entendre).

- La réflexion un peu étrange : "des jumeaux ? la chance, c'est mon rêve !"

Je n'ai jamais fantasmé sur une potentielle grossesse gémellaire, déjà parce qu'étant jumelle, j'ai aussi conscience des enjeux qu'une telle fratrie implique, et non ce n'est pas forcément facile à vivre (même si c'est très enrichissant). Donc pas forcément facile à gérer en tant que parents (j'y reviendrai probablement dans un autre billet). Et puis, en plus, j'aime bien faire mes bébés un par un, j'aime bien être enceinte et j'aime bien accoucher (toute seule tant qu'à faire, comme pour ma pastèque).Bon là à l'aube de mes 42 ans la vie me gratifie d'un double cadeau, deux bébés d'un coup. Bien évidemment je ne vais pas bouder mon plaisir, je trouve ça formidable. Mais je n'en avais jamais rêvé avant. D'ailleurs je me demande pourquoi ça fait tant rêver les gens, surtout quand ils ne connaissent rien à la gémellité ? (vraie question).

- La question un peu chocottes : "mais ça te fait pas peur ?"

Au risque de passer pour inconsciente, non, pour le moment ça ne me / nous fait pas peur. Un de plus un de moins hein. Franchement on a bien le temps de voir, en général j'évite de stresser pour des choses qui ne se produiront peut-être jamais.

Le reste des questions concerne surtout le matériel je dirais : vous allez déménager ? vous allez prendre quelle voiture ? vous allez les faire dormir ensemble ? tu vas les allaiter ? les enfants sont contents ? vous allez prendre quelle poussette double ? 

Et j'en passe.

Evidemment ce n'est que le début. Mais je préfère prendre ça avec philosophie. L'histoire se répète un peu et ça ne me dérange pas plus que ça.

 

 

Commenter cet article

Cora 12/12/2016 21:26

Coucou
super billet !
Moi non plus ça le choque pas le terme "faux jumeaux" ... je reponds sans m offusquer
Par contre c'est vrai que beaucoup de gens me regardent si j etais une extra terrestre qd ils voient que c est un garcon et une fille
Genre "c est possible ça??" Lol
Et pour les indiscrétions... 2 mamies inconnues que je croise souvent, m'ont arreté au parc une fois pour me poser la question directe!
"Ha t as vu j'avais raison... les jumeaux c est la pma"
Depuis la réponse, elles ne me disent mm pas bonjour... lol curieuuusees!

NÚRIA 12/12/2016 15:38

il est amusant de voir comment c'est le même dans tout le monde. Je pense que a toutes les mères de jumeaux/jumelles on nous pose des mêmes questions. Quelques interrogations qui continuent jusqu'à ce que les enfants se promènent avec le super poussette double et finissent mystérieusement lorsque ils sont un peu plus âgés :-) Et, c'est vrai... j'ai aussi écrit un article avec le questionnaire :-D

Núria - Barcelona

Allychachoo - Famille en chantier 06/12/2016 08:15

Mêmes questions ici... sauf que le "non non aucun dans la famille" fait faire des grimaces d'effroi, comme si les gens prenaient conscience du fait que ça aurait pu leur arriver à eux aussi ^^ Je pourrais écrire le même article que toi, en mode "questionnaire" !