Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comment dire...

par La journaliste IT pink & green

Comment dire...

Haha ça c'est du titre, hein ? Ca y est, elle a les neurones qui prennent le large aussi vite que son ventre prendre de l'envergure, devez-vous vous dire. Ne niez pas, je l'ai lu sur Twitter, ça traverse forcément l'esprit de certains.

Breeeeef.

Tout ça pour dire que voilà quoi (expression que mon amoureux déteste), j'en suis là : comment dire. Partagée entre l'immense joie d'être enceinte (parce que j'adore ça et je l'assume) et la difficulté grandissante de porter cette fois deux bébés.

Quand on me demande comment je vais, je suis bien obligée de dire que ça commence à être un peu rude. Quand on me demande si j'ai mal au dos, si je ne dors pas trop mal, si je ne suis pas trop fatiguée, je suis bien obligée d'admettre une chose évidente : attendre des jumeaux ça n'est vraiment pas du tout du tout pareil que d'attendre un seul bébé. Ok c'est une lapalissade me direz-vous, mais tout de même je suis surprise par le poids de cette vérité. On eusse pu croire qu'attendre deux bébés de 1750 g chacun, c'est, grosso modo, la même chose que d'en attendre un seul de 3500 g. QUE NENNI ma bonne dame. Déjà parce que physiquement il y a deux bébés dans deux piscines différentes, et bien remplies les piscines, s'il vous plait. Deux bébés, deux fois plus de mouvements, deux fois plus de volume, deux placenta (c'est lourd finalement un placenta, non ?). Deux bébés c'est aussi deux gros gros crânes, quatre pattes qui gigotent, deux hoquets en stéréo, deux petits corps à nourrir. Et puis psychologiquement ça n'est pas pareil parce que le rapport au temps n'est pas le même. On a beau avoir "seulement" 3,5 kg de bébés dans le ventre, on sait qu'on en a encore pour plusieurs semaines à tenir et pas quelques jours. Et là... FEAR. Avalanche de questions. Sueurs froides. Comment je vais faire pour marcher ? Pour dormir ? Est-ce que ma peau va craquer ? Combien de grammes vont-ils encore prendre ? Et ma vessie, et mon estomac qu'ils laissent un peu tranquilles pour le moment, ça va donner quoi la semaine prochaine, dans deux semaines... dans un mois ?

Il y a quelques temps encore, ça me faisait doucement rigoler quand je lisais que les futures mamans de jumeaux avaient un mal de fifou à se retourner dans le lit. Limite elles devaient tourner leur ventre avant de pivoter elles-mêmes (et quand j'y repense, ma mère m'a décrit le même phénomène). Maintenant je rigole toujours, mais de moi-même. Parce que ce n'est pas un mythe, et ça doit être presque comique à observer. 

J'arrive tout de même à dormir de manière plus que correcte (honnêtement je m'attendais à pire). Je me cale dans mes coussins de maternité, bouillotte contre mes lombaires endolories et je m'endors sans difficulté. Moi qui pensait profiter de mes insomnies pour ressortir ma machine à coudre, et bien je n'en ai point, d'insomnie. Et ma machine reste donc rangée pour le moment, tandis que je ronfle entre deux réveils pipi ou soif.

Pour continuer dans le positif, j'ai le ventre très souple, même ma peau tient le coup. Je sors tous le jours (ou presque) et ça aussi ma sage-femme estime que c'est essentiel, que tant que je prends du plaisir à marcher, c'est que ça va. Les amis ou les commerçants que je croise ont souvent l'air surpris, mais pourquoi tu sors, reste au chaud chez toi, repose toi, reste allongée, ne marche pas... Mais non non non surtout pas : je me pose, je rouille, je douille ! Sortir me fait du bien aux jambes, aux poumons, au dos, aux yeux aussi parce que ne nous voilons pas la face, rester enfermée H24 ça devient rapidement l'enfer (en tout cas pour moi).

En gros, c'est pas facile tout le temps mais globalement ça va. Je vous laisse sur une photo comparative entre mon ventre actuellement et celui, moulé, de ma dernière grossesse. Ca laisse songeur, hein. Surtout quand on sait que sur la photo j'en étais à 30 SA et que le moulage a été fait à 39 SA (FEAR on a dit).

Comment dire...
Commenter cet article

Ellettres 18/01/2017 14:49

Tu tiens le bon bout, c'est bientôt fini ! Je comprends ta peur, mais je suis certaine que ton corps va continuer à trouver les ressources qu'il faut face à ce défi de taille, et tu le prouves chaque jour. Un jour après l'autre, et puis un jour on arrive au bout. En tout cas tu as toute mon admiration ! J'adore te suivre. Bisous

La Petite Culotte 16/01/2017 17:20

Ouloulou, la place que ça tient ! Imagine ceux qui ont des quadruplés, c'est à se demander où est-ce-que les bébés tiennent dans le ventre...
Tu es resplendissante en tout cas, la grossesse semble bien t'aller !
Courage pour les semaines à venir !