Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouver mon corps (ou presque)

par La journaliste IT pink & green

Retrouver mon corps (ou presque)

J'ai mené quatre grossesses à des termes variés sans avoir jamais éprouvé ce sentiment de ras le bol que certaines futures mamans décrivent en fin de grossesse. J'ai sans doute eu la chance de continuer à vivre sans trop de désagréments à part les insomnies et les aigreurs d'estomac. Ca doit jouer.

Et quand j'ai accouché, je n'ai pas non plus ressenti de "soulagement intense" à être libérée d'un poids ou d'un encombrement. Tout au plus j'étais contente de pouvoir dormir à nouveau sur le ventre, mais la différence entre "avant" et "après" ne m'a pas semblé énormissime. Pourtant j'avais des ventres impressionnants.

Là en revanche, je suis vraiment curieuse de voir l'effet que me fera l'après. Je l'ai déjà dit à plusieurs reprises, attendre deux bébés à la fois ce n'est vraiment pas la même chose que d'en porter un seul. Je me sens plus limitée, plus encombrante, plus lourde, sensation que je n'ai pas connue les fois précédentes. Avant même d'accoucher, il me semble évident qu'une fois que j'aurai mis au monde mes deux bébés, retrouver un corps "un en un" me semblera vraiment très étrange (et sans doute très confortable). Je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai hâte, car en dépit des difficultés je savoure la chance que j'ai, mais je suis vraiment curieuse de découvrir ça.

Et puis tout ce qui va avec, dormir sur le ventre, encore une fois, marcher vite, me baisser, me retourner sans souci dans le lit, me lever du canapé sans devoir prendre mille appuis et mille précautions, me relever de la baignoire, enfiler mes chaussures et j'en passe.

En plus je viens d'expérimenter une facette moins sympathique de la grossesse, j'ai nommé la fragilité immunologique. J'ai enchaîné grippe, gastro, et le pire c'est que j'ai mis un temps fou à me remettre sur pied alors qu'en temps normal déjà je ne suis pas souvent malade, et en plus je me remets relativement vite. Pour le coup, j'ai hâte de retrouver un système immunitaire un peu moins défaillant que celui qui me protège actuellement.

Je me demande aussi quel corps je vais récupérer exactement. Avant de tomber enceinte, j'ai perdu une vingtaine de kilos. Evidemment j'en ai repris une belle partie, mais ma silhouette générale n'en pâtit pas trop. C'est surtout mon ventre qui a pris. Bon mes fesses, mes hanches aussi, mais (à mon grand soulagement) je n'ai pas gonflé au niveau du visage, des épaules ou des bras. Je n'espère pas rentrer dans mon dernier jeans dès l'accouchement, mais j'espère tout de même que les dégâts ne seront pas trop importants. J'espère que mes os n'auront pas trop bougé par exemple, et que ma peau continuera à me servir aussi fidèlement que jusqu'à présent, à savoir sans craquer. Mais bon on verra ! Ce sera la surprise. On verra aussi dans quel mesure les nuits, la fatigue (ou pas) et l'allaitement joueront sur mon corps. Parce que moi je grossis quand j'allaite (y a pas de justice). Mais là encore, les choses seront différentes puisqu'il y aura deux bébés !

Wait and see, c'est ma devise en ce moment.

Commenter cet article

Amy 04/02/2017 09:45

Jamais eu hate non plus d'accoucher, même à mon 5ème il y a 4 mois, par contre la 5ème bien plus éprouvante physiquement, c'est sur que ça libère de certains maux.
J'ai un question, sur une de tes photos ou tu allaites, ton bébé a un oeil bi colore, si je peux me permettre de te demander si c'est à un seul oeil ? et s'il n'a pas de problème de vu ? Mon dernier fils est né avec le même oeil, mon médecin n'avait jamais vu ça , merci pour ta réponse

Annette 23/01/2017 20:24

Pour ma part, je n'ai jamais jamais jamais été pressée de quitter cet état de grossesse tellement magique et précieux (loin de moi le ras-le-bol du gros ventre !). Heureusement, l'intense bonheur de découvrir son bébé aide à passer le cap, mais j'ai toujours eu la nostalgie immédiate de mon gros ventre ( j'avais la chance, en revanche, de rentrer en quelques jours dans mes vêtements d'avant, ce qui est évidemment bien agréable ). Du coup, j'ai eu beaucoup de bébés ;) Bon courage pour cette immunité en baisse, et attention attention à ne pas épuiser tes réserves : avec l'âge et les allaitements longs .... le risque est là (je l'ai malheureusement expérimenté aussi), et les conséquences pas sympas.

ellettres 23/01/2017 16:08

Tu expérimentes une forme de fragilité physique qui va certainement te rendre plus forte par la suite ;)

Allychachoo - Famille en chantier 22/01/2017 18:20

Courage courage ! Je me demande aussi ce que ça va donner, c'est une drôle de sensation...