Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes patates bio... et égyptiennes

par La journaliste IT pink & green

publié dans Green

Jardin-2641.JPG

 

Blasée, je suis blasée.

 

Je ne sais pas si je suis naïve ou trop confiante, mais quand j'achète des produits bio pour moi ça sous-entend que le produit remplit tout un tas de conditions tacites : respect de l'environnement (pas de pesticides, pas d'huile de palme, pas d'OGM, pas de bépanthène...), respect de l'être humain (conditions de travail), respect du consommateur (étiquettes claires et véridiques, produits sains) et encouragement de l'économie locale (régionale, française ou au moins  européenne proche).

 

J'ai tellement confiance que j'en oublie de décortiquer les étiquettes, comme je pourrais le faire pour un produit non labellisé.

 

Grosse erreur

 

Hier soir je suis tombée sur un bout du reportage de Capital concernant les produits bio proposés en grande surface : "Alimentaire bio, peut-on payer moins cher ?".

 

A ma grande stupéfaction j'ai appris que beaucoup d'entre eux sont produits non pas en France, ni même en Europe, mais en Egypte par exemple ! Les jolies patates bio vendues avec le label AB et sous les marques de magasins (Marque Repère de Leclerc par exemple) ne poussent pas dans la terre, mais dans le sable, grâce à la générosité du Nil qui coule à proximité.

 

Si j'achète un ananas ou des bananes, je me doute bien qu'ils ont poussé dans des contrées lointaines et pas sous le soleil de France. Mais des patates bon sang, des patates !!!

 

Et ce n'est pas fini.

 

On apprend en outre que les patates "bio" des grandes surfaces :

- ont parcouru quelque 3000 km avant d'atterrir dans nos assiettes, franchement pas très écolo, et pas très sympa pour les agriculteurs français

- ont été manipulées par des salariés qui gagnent 3 € par jour et ne bénéficient évidemment pas de la même couverture sociale qu'en France

- ont été "quand même" pulvérisées d'un puissant anti-fongique contenant du cuivre. Certes, le producteur a respecté le dosage maximal toléré par les commissions européennes et françaises du label bio... mais on ignore absolument à combien de reprises il a procédé à la pulvérisation de ses plantations ! Merveilleux...

 

C'est bio tout ça ???

Je me rappelle un des thèmes que nous avons du travailler à l'école de Journalisme : "Agriculture Biologique, à quand le prochain scandale ?". A l'époque je n'étais pas sensibilisée à cette thématique, aujourd'hui c'est tout le contraire, et (je le crains) je n'ai pas fini d'être scandalisée, ni de dissèquer toutes les étiquettes...

 

Mais revenons à nos patates.

 

Evidemment je me suis empressée d'aller vérifier l'étiquette de mes pommes de terre "bio", dont la jolie couleur blonde et sablonneuse n'était pas sans nous rappeler, à mon Amoureux et à moi, celle des patates nées du mariage du Nil et du Désert.

 

Et paf ! EGYPTE

Marqué en capitales, en dessous du filet de patates.

 

J'ai également vérifié les sachets congelés de haricots verts et autres petits pois AB (présentés dans le reportage) mais là impossible d'en savoir davantage. Un texte pour le moins flou (et laissant ouvert toutes les possibilités) précise que "Les logos officiels français et européens [de l'agriculture biologique] garantissent cette démarche [de respect de l'environnement et de soumission à une réglementation spécifique]. De la culture à la distribution, toutees les étapes sont contrôlées et certifiées par des organismes indépendants agrées" (produits U BIO).

 

Concernant l'origine géographique des produits sélectionnés, pas un mot.

 

Tandis que j'écris ces mots, mon Amoureux est en train de retourner la terre de notre petit jardin pour y planter tomates, concombres, aubergines, courgettes et basilic, qui nous régaleront tout l'été. Mon petit doigt me dit qu'il s'occupera d'un autre lopin de terre, derrière la maison. Pour y planter des patates bio. Bio ET françaises. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

barbibouille 02/08/2011 15:22



alors tes pdt elles en sont où?


Nous magnifiques et dodues plus que les autres années bref un plaisir a déguster à l'eau, en purée, roties ...etc.



La journaliste IT pink & green 03/08/2011 12:48



Ca pousse ! Pour le moment les fleurs commencent à peine à fâner, je pense qu'on va entamer la récolte bientôt, j'ai hâte !!


Merci pour ton passage, mmmmh tu me donnes faim.



laurence aboneobio 15/05/2011 15:36



ça me rappelle un des articles : plus de bio mais au goût amer en grandes surfaces


Le bio et le local doivent fonctionner ensemble ! Je partage effectivement ton avis sur ce consommateur qui se sent trahi parce qu'on passe son temps à lui mentir, même dans le bio, là où
normalement les valeurs devraient être respectées !


Idem sur le marché des cosmétiques (certains ingrédients ajoutés uniquement pour obtenir le % nécessaires à la certification mais sans être raisonné pour améliorer le produit) ou encore sur le
marché des produits d'entretien écologiques vendus en grandes surfaces sous l'écolabel : cf mon article de la lessive concentrée mais plus écologique


Oui il devient difficile pour le consommateur de comprendre et pourtant il existe aussi des producteurs et des distributeurs qui font correctement leur travail, proposent des produits de qualité,
dans un contexte de commerce juste, en respectant leurs clients. Il ne tient qu'à nous consommateurs de les soutenir par nos achats.



La journaliste IT pink & green 16/05/2011 15:23



Merci beaucoup pour toutes ces infos très intéressantes ! 



Laure Maud 14/05/2011 11:39



Malheureusement il n'y a pas assez d'agriculteurs en France qui ont choisi de passer en bio pour nourrir tous les Français qui veulent manger bio et "local". Donc nous importons massivement de
l'Italie, par exemple, et beaucoup de l'Espagne également. 


Il convient d'exercer une pression sur nos politiques pour cesser de distribuer les aides de la PAC aux gros agriculteurs qui pratiquent des méthodes intensives et toxiques, afin de reverser cet
argent à ceux qui sont passés en bio ou qui souhaitent faire la bascule.



La journaliste IT pink & green 16/05/2011 15:24



Merci pour ton témoignage, c'est très enrichissant pour ma réflexion. 



Youki 04/05/2011 18:07



Je suis d'accord avec toi... mais si je trouve pas le produit bio ET local, je préfère choisir le local plutôt que le bio qui a parcouru des milliers de kilomètres...



La journaliste IT pink & green 10/05/2011 13:35



Bien dit. Dorénavant je privilégie le local, le petit agriculteur à côté de chez moi.



barbibouille 04/05/2011 14:11



mes patates sont bio je puis le certifier je les surveille depuis ma fenetre chaque année... elle  se déplacent de 30 m pour arriver à la casserole et c'est moi qui les récolte. Ca a
toujours été comme cela,  on s'est bien souvent moqué de nous ...


... maintenant je souris.



La journaliste IT pink & green 04/05/2011 15:02



Quelle chance ! C'est génial ! Nous aussi on va en planter, et j'ai hâte.