Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comment suis-je devenue végétarienne moi déjà ?

par La journaliste IT pink & green

publié dans Green

bouche-copie-1.jpg

 

Ca fait deux mois que je suis végétarienne et contrairement à ce que j'aurais pu croire avant de sauter le pas, la viande crue (que j'aimais si tendrement ) ne vient point hanter mes nuits. 

 

Moi la carnivore, adoratrice du carpaccio, farouche gardienne de la cuisson bleue, fidèle apôtre du saumon fumé, fervente avocaillon des sushis et autres sashimis, reine de la côtelette sanguinolante, je suis passée de l'autre côté de la Force.

 

Mais POURQUOI me demanderez-vous.

 

Moi, végétarienne ? C'est presque une hérésie. Il y a quelques semaines, cette idée ne m'aurait pas traversé l'esprit et j'aurais pourfendu l'air d'un "ça va pas la tête ? Même pas en rêve !!!" si on avait osé me prétendre qu'un jour, je deviendrais végétarienne.

 

Je pourrais vous dire que j'ai été émue par des vidéos poignantes, mettant en scène des animaux torturés, tués, écrabouillés, électrocutés, tranchés, saignés... Mais ce serait mentir. 

 

Je pourrais aussi vous dire que c'est par Amouuuuuuuur, puisque mon Homme est végétarien depuis l'âge de 14 ans. Mais là encore, ce serait mentir. Je trouve ça idiot de changer de régime alimentaire, de religion ou même de style de fringues uniquement par amour. Il faut un minimum de conviction personnelle.

 

Non ce n'est pas ça.

 

Si je suis devenue végétarienne, c'est pour deux raisons. 

 

La première, elle est bien prosaïque. C'est par pur égoïsme, comme beaucoup de choses "bio, écolo, green, citoyen-responsable" que j'adopte (cf. Mon green à moi : égoïste finalement ). Mon Amoureux m'avait parlé des toxines présentes dans la viande. Et ça, c'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Ca m'a rappelé mes cours de bio en Fac. Les hormones, les neurotransmetteurs, l'adrénaline, la dopamine, la sérotonine, l'insuline, l'hormone de croissance... J'y avais jamais pensé auparavant, mais il est vrai que les viandes que nous consommons sont blindées de produits actifs capables de nous faire réagir, de ressentir la douleur, de courir, de réfléchir... Et donc BEURK . J'ai bien assez de MES molécules, j'ai plus trop envie de me gaver des neurotransmetteurs d'animaux qu'on vient d'abattre. Ca me dégoûte. Pour moi. Oui je sais c'est égoïste.

 

La deuxième raison... c'est que j'ai fait un rêve. Oui oui, comme Martin Luther King, "I had a dream" . Je ne vous raconterai pas en détail de quoi il s'agit , ça restera entre moi, les petits noiseaux, les vavaches, les coin-coin, les hi-han, les cochons et... comment dit-on déjà ? Dieu ? Oui, sans doute. 

Toujours est-il qu'il m'est désormais impossible d'avaler le moindre morceau de viande. 

Et - miracle - je ne m'en sens pas privée, ni frustrée 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Natur-Elle 31/03/2011 16:19



Moi aussi en plein cheminement intérieur, je suis devenue également végétarienne. Maintenant mon plus gros problème n'est pas de résister à l'appel de la viande !!! Non mais plus tôt de trouver
de bonnes recettes et idées.



Stephanie 10/10/2010 19:55



Bonjour, je découvre ton blog aujourd'hui via hellocoton :) J'ai été interpellée par le titre de ton article car je suis également végétarienne (depuis juillet 2009). J'expliquerai bientôt le
pourquoi de ma démarche sur mon blog (qui vient à peine de voir le jour, mais si tu veux le visiter, tu seras la bienvenue) mais en attendant, je suis ravie de lire ton article sur le sujet. Je
ne connais personne dans mon entourage qui soit aussi végétarien et même si je sais pourquoi je le suis, parfois, c'est difficile d'affronter les questions et les interrogations des gens qui me
prennent pour une folle...


A très bientôt ! Bonne soirée :)



La Journaliste IT Pink & Green 10/10/2010 00:33



@Jennifer : bonne réflexion alors 


 


@LaVilaine : eh non, pas de poisson ni de crustacés. Par contre on n'est pas végétaLiens puisqu'on mange des oeufs et des produits laitiers.


Merci pour ton avis 



La Vilaine 09/10/2010 21:34



Je ne suis pas végé mais je ne mange (presque) pas de viande.


Tu parles du saumon, mais tu es végé poisson aussi alors ? Snif, ce serait dur pour moi de faire une croix sur l'poisson.


Et tellement d'accord avec toi sur le fait de ne pas "changer" pour être "comme" celui dont on partage le quotidien....!



Jennifer 09/10/2010 20:50



Bravo, je trouve ça génial! Je suis moi même en plein questionnement: devenir ou ne pas devenir végétarienne? Et si oui, comment donner tout de même à mon corps tout ce dont il a besoin?


Pas facile...


Pour l'instant, je me considère plutot comme une "flexitarienne": je ne mange quasi plus de viande rouge, peut être une fois par moins, mais je continue de manger avec modération de la viande
blanche et du poisson, tout en diminuant progressivement les doses, histoire de voir comment mon corps réagit.


Et si je fais ça, c'est en effet parce que la viande (non bio) est bourrée de cochonneries et d'antibio, mais également parce que je suis une fervente adepte des animaux. 


En tous cas, félicitation!