Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coup de sang contre la maternité

par La journaliste IT pink & green

publié dans Frappée par...

fuck.jpg

 

Je suis en colère contre la maternité. 

 

Ils m'ont déjà pris la tête avec le poids du Petit Roi en m'envoyant faire un test O'Sullivan pour détecter un éventuel diabète gestationnel (démarche tout à fait normale, je suis d'accord), en multipliant les échographies et en tentant de me rediriger vers un centre de dépistage prénatal pour faire une amniocentèse. Tout cela, bien évidemment, en refusant de remettre en cause officiellement une DPA (date présumée de l'accouchement) jugée douteuse par ma sage-femme.

 

Mais les voilà qui prennent la liberté de téléphoner à ma sage-femme libérale en sous-entendant clairement que je suis mal suivie et que mon projet d'AAD (accouchement à domicile) est de la folie pure. "Mal suivie", on croirait rêver ! Je hante leurs couloirs toutes les trois semaines pour vérifier le poids de mon Petit Amour !

 

Et ce n'est pas tout. Ils ont informé ma sage-femme (et pas moi, le comble) que mon "cas" serait débattu au staff aujourd'hui. Sans m'avertir. Sans - évidemment - me demander mon autorisation ni mon simple avis.

 

La sage-femme de l'hôpital que j'ai eue au téléphone, infantilisante et culpabilisante à souhait, m'a brièvement et séchement expliqué que le débat autour de mon dossier avait pour but essentiel de m'adresser un courrier où il serait clairement mentionné

- que l'hôpital me déconseille l'AAD et se désengage de toute responsabilité

- que j'ai refusé l'amniocentèse

 

Autrement dit : l'hôpital fait tout ce foin pour se dédouaner en cas de problème. Point barre. Ca s'arrête là.

 

On  me traite comme une future mère irresponsable, égoïste, légère, inconsciente et je m'en foutiste.

 

Et pourtant Dieu sait que je suis ouverte au dialogue, à la réflexion et à la modulation de mon projet. Je l'ai dit et répété, aux sages-femmes, au gynécologue : cet AAD est un PROJET, soumis à l'approbation d'une professionnelle de la naissance. Si elle décide de déléguer, je me plierai à ses conseils. 

 

Mais il y a un décalage énorme entre l'approche de ma sage-femme, qui nous laisse le temps (au bébé, à moi et à elle-même) de décider où se passera la naissance, et celle des sages-femmes de la maternité, que j'entends presque fourbir le bistouri en vue d'une césarienne.

 

Je suis également outrée par l'attitude du corps médical dès qu'on sort des sentiers battus de la sécurité et de l'enfant parfait à tout prix. Refuser l'amniocentèse (comme on a refusé le tri-test d'ailleurs) est un choix réfléchi, pesé, assumé, accepté et SEREIN. 

 

C'est si extraordinaire que ça, de nos jours, d'accepter le "risque" d'accueillir un enfant différent ?

 

Cela justifie-t-il de nous regarder avec suspicion, comme si nous n'étions pas suffisamment conscients de tout ce que ça implique ?

 

Quand donc cette société survalorisant la perfection et prônant la tolérance respectera-t-elle la volonté de parents qui ont décidé d'accepter la différence si elle doit se présenter, et ce avant même la naissance ?

 

Je croyais que le rôle des professionnels de la naissance était d'accompagner, de conseiller. Pas de juger.

 

Je l'avoue, aujourd'hui je suis vraiment dépitée, triste, écoeurée.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tata 12/08/2011 04:28



L'Ordre des Sages femmes est une vraie mafia. Elles font beaucoup de désinformation. De nombreux enfants sont morts avec des sages femmes, de morts qui auraient été facilement évitables à
l'hôpital. Parce que je veux le meilleur pour mon enfant, je revendique mon droit d'accès à un médecin obstréticien et la technologie de pointe. Avec la pénurie d'obstréticiens c'est encore une
chance d'y avoir accès. Le gouvernement serait bien content qu'on s'en passe, il sauverait de l'argent. Mais le gouvernement ne sauvera pas un sou au détriment du bien être de mon enfant. 



Tata 30/06/2011 06:06



Est-ce que ça t'es passée à l'esprit une seconde que l'hôpital se préocupe de la sécurité et du bien être de ton enfant? Tu te sens persécutée par les services de santé parce que c'est toi qui a
tort. L'accouchement à domicile est une "mode", qui repose sur toutes sortes de croyances dans la pseudoscience en provenance de sectes hippies bizarres aux USA. Je suis enceinte, et il y a des
gens qui ont essayés de m'endoctriner. J'ai commencée à lire les livres qu'elles m'ont recommandées, et j'ai compris qu'il y avait des tactiques de désinformation et de manipulation derrière. Je
suis complètement dégoutée et lorsque je vois leurs enfants, je suis tristes pour eux, qu'ils aient cette sorte de parents immatures et irresponsables.


Puis celles qui disent qu'elles ont "le droit de choisir leur lieu d'accouchement, car c'est leur corps", je leur répondrais que non, ce n'est pas VOTRE corps, mais le corps d'un autre être
humain, votre ENFANT. 



La journaliste IT pink & green 06/08/2011 15:53



Et bien je répondrais à ta première question par une autre question : t'est-il venu à l'esprit que ma sage-femme se préoccupe également de la sécurité et du bien être de mon enfant ???


Penses-y.


Pour le reste, il s'agit de mon troisième enfant, et je t'assure que j'ai bien réfléchi et bien pensé à tout ça avant de mettre en route un tel projet.



lolamour 01/06/2011 23:31



je ne comprends que trop bien... Je suis auj' a 35 sa... apres avoir decouvert a 28 sa que mon bébé avait les pieds bots il m'ont fait toute une batterie de test + amnio a 32 sa tjs pas digeré a
l'heure actuelle...


Les resultats tombe 3 semaine aprés (negatiff ouff) qu'elle attente insupportable et en meme temps qu'elle solitude....


Et me voila auj' sortit d'une echo de controle ou l'on me dit bébé trop petit poids courbe basse, petite tete.........


Merde mais laissez moi tranquil, laissez mon fils futain il m'on gaché ma grossesse jsuis ecoeurée, degouté dans mon petit coeur de future maman... et maintenant que je suis au plus bas aurais je
la force d'accueillir sereinement mon bébé...


 


En tout cas garde confiance en ton bébé tu as raison!!!!!!!!!!!


Ca m'a fait du bien de te lire et de lacher ici mon ecoeurement



snana 24/05/2011 11:25



Je comprends, j'ai vécu ça et il faut se blinder. L'AAD suppose de savoir se défendre de tout, tout le temps. Après la naissance de ma fille, la maternité a fait un signalement PMI, qui a insisté
pour passer chez moi et vérifier sur place si je savais m'occuper d'un bébé. Tout ça parce que j'avais eu une préparation pour un AAD...

Des soignants infantilisants j'en ai vu, et je ne les supporte plus.


Je t'envoie plein de bonnes ondes et des bises!



Princesse Soma 23/05/2011 08:03



effectivement si pers n'a jms voulu remettre en cause l'écho de datation, ça craint !
Mais du coup sur toutes les échos, ça a du clocher, à commencer par l'écho des 12 SA, non ?
Bon, ça me rend triste toute cette hist, j'esp que tu arrives à garder le moral & à trouver du soutien :s