Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ex condamnée

par La journaliste IT pink & green

publié dans Mon nombril

merr.jpg

 

J'ai vécu 35 ans en oscillant entre mélancolie, tristesse, nostalgie, déprime et franche dépression. J'ai passé une bonne quinzaine d'années à avaler des anxiolytiques, des anti-dépresseurs, des somnifères et même des neuroleptiques. 

J'ai cru que c'était moi, que j'étais comme ça, que ça ne changerait jamais. Je vivais avec une araignée dans ma tête, une autre araignée qui corsetait mes poumons, une troisième qui me rongeait les entrailles et une quatrième qui strangulait impitoyablement ma gorge.

J'étais habituée, je voyais ça avec fatalité. J'étais née avec des araignées, je mourrais probablement avec elles. Je crois que je finissais même par les nourrir. Elles faisaient partie de moi, elles étaient moi.

Je me sentais condamnée, comme si c'était une histoire de famille, une histoire de génétique, une maladie comme le diabète ou le cancer. Un truc qu'il fallait accepter et soigner à coups de médicaments. 

 

C'est fini tout ça. Les araignées sont parties il y a deux ans et demi. Je suis allée au fond de la piscine, je les ai noyées et je suis remontée. Je respire normalement, je dors normalement, je bouge normalement, je réfléchis normalement. Même les épreuves que je traverse n'ont plus la même emprise sur moi. Les araignées ne reviendront pas.

J'écris cela parce que je croise (trop) souvent des personnes qui vivent à peu près la même chose que ce que j'ai vécu. J'ai juste envie de leur dire : gardez confiance. Par pitié, ne perdez pas espoir. Il n'y a pas de malédiction, pas de fatalité, pas de maladie incurable. Tout cela est faux, tout cela ce sont des croyances. On peut en sortir, je vous le promets. Le tunnel a une sortie. On peut transformer la dépression en Percée.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Jigé 21/03/2013 19:37


Salut amie, c'est par hasard que j'ai atterri ici. Un beau bravo pour la leçon d'espoir (et l'image est super bien choisie: comme elle est bonne la première goulée d'air lorsqu'on atteint la
surface. Et ton "on peut en sortir, je vous le promet"  triomphal: c'est une joie de lire ça.

La journaliste IT pink & green 22/03/2013 10:40



Et bien je suis ravie, heureuse de lire ton message. Merci ! Et oui, cette première bouffée est délicieuse parce que quand on l'avale, on sait qu'on est sauvé. Définitivement.



Ilse 14/03/2013 10:06


Bravo, mieux vaut vivre sans ces médicaments que survivre avec. Bravo à toi!

La journaliste IT pink & green 17/03/2013 12:08



Complètement. Ce fut une béquille dont j'avais besoin pendant de longues années car je ne savais pas comment faire autrement. Mais c'est terminé.



lamamande 12/03/2013 21:54


Merci à toi. Dans un billet, tu t'interrogeais sur l'identité des personnes qui te lisent régulièrement. Et bien il y a je pense des personnes comme moi, qui ont la chance de découvrir ton blog à
un moment difficile de leur vie. J'ai été frappée de retrouver si précisément dans tes mots mes souffrances. Aujourd'hui je lutte doucement, patiemment pour goûter à ce bonheur que tu nous montre
accessible. Je n'arriverai pas à trouver les mots ce soir pour te dire tout le bien que tu m'as, sans le savoir, apporter. Merci.  

La journaliste IT pink & green 17/03/2013 12:13



Tu n'imagines pas à quel point ton commentaire me touche. Merci.


Si j'écris à ce sujet, c'est uniquement pour ça, pour mettre une petite lumière dans le coeur des personnes qui pensent que c'est impossible de s'en sortir, parce que je te promets qu'on peut.
Garde espoir et courage. Plein de bisous tendres 



chocophile 12/03/2013 00:54


35 ans c'est l'âge que j'ai, un beau gâchis, j'ai laissé couler le navire à force de coups de canons dans la coque, je me suis protégée du monde dans ma bulle, et qd des journées horribles
conflictuelles surviennent comme samedi dernier je suis mise face à la dure réalité, je me suis effacée presque complètement, je n'existe plus vraiment et à bien y réfléchir c'est plutôt logique
puisque je n'aurai pas du être conçue dès le départ. Bref voilà où me mènent mes cogitations que je ferai faussement taire jusqu'à la prochaine fois..

La journaliste IT pink & green 17/03/2013 12:15



C'est intéressant ce que tu dis sur le fait que tu n'aurais pas du être conçue... Je suis certaine qu'il y a quelque chose à creuser à ce sujet... Une plaie à regarder en face et à guérir. Je te
souhaite de rencontrer les personnes qui t'aideront, garde confiance. Je t'embrasse fort.



Oscara 11/03/2013 22:22


Je le pense aussi. Mais comme la lutte est dure... Même si l'instinct de survie nous pousse à avancer malgré tout. Heureuse que tu t'en sois sortie ! Bon vent.  

La journaliste IT pink & green 17/03/2013 12:15



Oui la lutte est rude et épuisante même. Bon courage à toi