Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Facebook balance nos adresses et portables : so what ?

par La journaliste IT pink & green

publié dans Geek

facebook.jpg

 

La "nouvelle" (pour autant que ça en soit vraiment une) a sûrement circulé sur vos murs ces derniers jours : Facebook s'est permis de fournir (qui a dit vendre ?) vos numéros de portable et adresses aux développeurs (ndla : depuis, Facebook s'est rétracté, du moins provisoirement).

 

Et les internautes de s'insurger en poussant des cris d'indignation (c'est très à la mode l'indignation en ce moment) : "mais c'est une honte ! de quel droit Facebook se permet-il de disposer de MES coordonnées personnelles ? et la propriété privée dans tout ça ? Ce Mark, il pense qu'à se remplir les poches, il vendrait sa propre mère aux annonceurs". Et patati et patata.

 

 

Moi ça m'inspire plusieurs réflexions :

 

D'abord, personne n'est obligé de renseigner ces fameuses infos que Facebook a eu le toupet de dévoiler aux développeurs. Si vous avez eu la sottise suffisamment confiance en Facebook pour enregistrer votre adresse postale ou votre numéro de téléphone, il est encore temps de supprimer ces infos de votre profil. Ca prend 30 seconde. Promis : vous ne serez pas banni après cette petite manipulation.

 

Et je rajouterais : personne n'est obligé de dévoiler quoi que ce soit sur Facebook (à part une adresse e-mail, mais c'est pas un souci de créer une adresse qui ne reflète en rien votre nom). Mieux : personne n'est forcé d'y être inscrit. Les gens qui boycottent Facebook, ça existe, si si. 

 

Je trouve ça par ailleurs légèrement prétentieux (excusez moi du peu) de s'offusquer de cette récolte d'informations. Si les annonceurs collectionnent des données sur ma précieuse petite personne, c'est sûrement pas pour le fun de savoir que j'ai les ongles vernis 7 jours sur 7, et ce en toutes saisons, mais pour me vendre du vernis. Je ne prends pas ce ciblage publicitaire pour une atteinte personnelle (oh mon Dieu, des pubs de chaussures s'affichent sur mon profil ! ça y est je suis cernée, foutue, cataloguée greluche), mais dans le cadre d'une campagne de pub globale, point. Je ne suis pas le nombril du monde. Et vous non plus. 

 

http://www.marketing-digital.fr/wp-content/uploads/2009/10/hemoroide-dessin-facebook.jpg

 

Faut pas confondre Facebook et ONG

 

Par ailleurs, arrêtez moi si je me trompe, mais Facebook n'est pas une association caritative ni une ONG. Et ce même si sur sa page de profil, Facebook se donne comme (honorable) mission de "Giving people the power to share and make the world more open and connected" (et la marmotte hein).

 

Les internautes ont du mal à s'enfoncer une donnée capitale dans le crâne. Facebook c'est une entreprise, un business, de la monnaie sonnante et trébuchante, des sousous, des salariés, des actionnaires, du profit, des hauts et des bas.  Et puis pour stocker 80 milliards de photos, afficher 600 000 images à la seconde, permettre l'installation de 20 millions d'applications par jour (et je parle même pas de pokes !) il faut que le moteur suive. Autrement dit : il faut du tuyau, du réseau, du serveur, du monitoring, et bien sûr de la sécurité. Donc de l'argent.

 

Malgré cette contrainte économique, ce qu'on oublie souvent, c'est que Facebook reste un service totalement GRATUIT. Communiquer, stocker des photos, envoyer des messages privés, organiser des évènements, faire la pub de son blog... Tout ça reste entièrement gratuit pour les utilisateurs de Facebook. Pourquoi ? Parce que Mark Zuckerberg a décidé (pour le moment du moins) de ne pas faire reposer le modèle économique de son réseau sur un système d'abonnements. Il va chercher les sous ailleurs. Il monétise son audience. Autrement dit : il rassemble des infos collectées sur vous et les revend à des annonceurs ou à des développeurs.

 

Je dis pas que c'est bien, ni correct, ni acceptable. Je dis juste que Facebook doit bien faire son beurre quelque part. Et oui, Marko ne fait pas ce boulot pour avoir le plaisir ému de vous voir retrouver votre premier amour, ou de partager les premiers pas de votre minuscule avec la famille, il le fait pour son porte-feuille (comment ça c'est triste ?). 

 

Taper sur Facebook et sur sa politique de respect de la vie privée, c'est facile. Mais avant de critiquer, on devrait se poser une simple question : si les pratiques de Facebook me déplaisent tant, suis-je prêt(e) à le quitter ??

 

Je connais la réponse ! #bande de drogués 

 

facebook_flickr-r288_res.jpg

 

Et si on commençait par faire le ménage ?

 

Il y a tout de même un truc qui me fait doucement rigoler. Oui oui, je fais ma crâneuse puisque j'ai fait le ménage. Parmi les internautes qui se déclarent scandalisés par les prises de liberté de Facebook dans leur vie privée, beaucoup sont en réalité les premiers à ouvrir eux-mêmes des brèches énormes dans leur profil. 

 

D'un côté ils calfeutrent, bloquent, créent des groupes "autorisés" et des "limited profiles" à tours de bras, de l'autre (et souvent sans le savoir) ils prennent une hâche et font sauter tous les verrous censés protéger leurs données personnelles. Comment ? En jouant. Bêtement. En autorisant tout simplement ces milliers de petites applications qui permettent de passer le temps (astro, meilleurs amis, farmville, psychotests...) ou de rigoler un coup.

 

Et oui, vous avez bien compris, le génial inventeur de l'application "Kombien de temp va duré ton koupl" ou "Le détaille ke les mec kife grave ché toi" entre chez vous comme dans un moulin à partir du moment où vous acceptez l'application. Comment ça impossible ? Mais si, rappelez-vous, vous avez cliqué "Autoriser : l'accès à mes informations de base". Comprendre : photos, listes d'amis, infos personnelles et "tout autre contenu nécessaire à son fonctionnement" (c'est vaste), à savoir toutes les données que vous vous échiniez à protéger.

 

Ballot, non ?

 

Heureusement là encore il est possible d'intervenir, de tout supprimer et de refermer les portes bêtement laissées ouvertes (ça prend du temps, je n'ai pas réussi à tout supprimer d'un coup).

Il faut aller dans Mon Compte -> Paramètres de confidentialité -> Applications et site Web (en bas à gauche) -> Modifier les paramètres

Puis supprimer toutes les applications qui ne servent à rien. 

 

Bon courage 

 

Photos : we heart it Indégrivrables

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

My little discoveries 24/01/2011 16:45



Ton billet est très intéressant, je suis d'accord avec toi sur toute la ligne! Bravo ;o)



La journaliste IT pink & green 25/01/2011 15:31



Merci beaucoup !!



Hecatessence 21/01/2011 22:24



Merci pour le tuyaux concernant les applications, j'accepte rarement mais ça m'est arrivé alors je vais modifier ces paramètres.


:)



La journaliste IT pink & green 22/01/2011 10:54



De rien, je suis ravie si mes billets sont au moins un tout petit peu utiles 



nimportenaouak 21/01/2011 10:46



Merci pour le truc des applications, je ne savais pas comment les supprimer.



La journaliste IT pink & green 22/01/2011 11:00



De rien, ravie de pouvoir aider un peu 



Soma 21/01/2011 05:19



Coucou !
Je suis d'accord avec toi... pourquoi aller mettre son adresse, son numéro de téléphone, etc... quel intérêt ? en dehors de s'offusquer qd FB divulgue/vend tout ça!
Par contre, je fais pleins de jeux, mais du ménage de temps en temps en virant ces tonnes d'applications que j'ai accepté, pfff... et à chaque fois que j'accepte, je me ds "arf, je virerai..." ms
bon le ménage prend du temps !



La journaliste IT pink & green 22/01/2011 10:55



Je me dis pareil : je supprimerai juste après avoir accepté l'appli. Et... je le fais pas tout de suite. Mais là c'est bon, j'ai tout viré !



faithfullyyours 20/01/2011 21:24



Nan mais grave! Mais attends, les gens sur facebook,  ils expliquent que leur relation est compliquée, qu'ils sont malheureux limite depressifs parce que leur copain leur manque, ils mettent
des photos d'eux bourrés en train de rouler des gamelles à n'importe qui, et après ils viennent te dire qu'ils ont pas de vie privée. Nan mais faut arrêter! Séreux, tu peux pas avoir 250 amis et
dire que ta sur facebook est privée!



La journaliste IT pink & green 22/01/2011 10:59



Hahaha MdR !


C'est tout à fait ça !