Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grèves : le double effet kisscool (mal ciblé) d'EDF

par La journaliste IT pink & green

publié dans Mon nombril

DSC_7140.JPG

 

Hier je me baladais en centre ville avec mes deux naines (école en grève), histoire d'acheter un petit cadeau à la number 2 avec les sousous amenés par une bien généreuse Petite Souris ( Hop hop hop, au boulot la Souris !! ).

 

Et bien on n'a rien pu acheter ! Les magasins étaient certes ouverts, mais sombres. Point de lumière, point de caisse enregistreuse, juste quelques alarmes qui ont hurlé quelques minutes pour prévenir les commerçants qu'il n'y avait plus de jus.

 

Panne générale ? Non, ce sont les salariés d'EDF qui ont mis leurs menaces à exécution. Dans un communiqué, les énergéticiens avaient prévenu la veille qu'ils avaient décidé "de mener ces actions en utilisant leur outil de travail et en ciblant très clairement les responsables politiques et le Medef. Des baisses de charge auront lieu, ainsi que des coupures ciblées organisées avec les salariés d'entreprise en lutte ou qui licencient, ou plus symboliquement sur des bâtiments publics".

 

J'ai beau comprendre les revendications des uns et les craintes des autres, je ne vois pas en quoi priver des commerçants et des restaurateurs de leur outil de travail permettra de faire avancer les choses. L'action était censée cibler les établissements publics. Moi ce que j'ai vu, c'est une petite caissière paniquée à l'idée d'être obligée de garder le magasin ouvert "pour l'image" sans rien voir dans le noir, c'est un vendeur de kebabs penaud "je vais rien vendre si c'est froid. Et j'en fais quoi de la viande ?", c'est une restauratrice de brasserie dépitée de renvoyer du monde et de débarrasser ses soixante couverts "on sert pas, impossible de cuisiner nos grillades, y a pas d'électricité".

 

Opération coup de poing ou coup d'épée dans l'eau de la part des grévistes qui ont, cette fois, très mal orienté leur action ??

 

A méditer : "Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu'un d'autre de sa liberté. L'opprimé et l'oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité" Nelson Mandela

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

BM 13/10/2010 22:52



et oui...c'est toujours les mêmes qui trinquent... c'est ce que je me disais en attendant un rer fantome....



vieille bique 13/10/2010 20:03



je trouve que c'est une prise d'otage assez insoutenable c'est comme empecher ceux qui ne souhaitent pas faire greve d'entrer dans les entreprises.


nan franchement je ne suis sa d'accord je vais faire greve tiens!


 


 



Malicia 13/10/2010 12:25



Aïe pour les commercants... c'est bien le problème de la grève, de vraies revendications mais beaucoup de pb pour le grand public qui "subit".



June 13/10/2010 12:02



C'est un peu n'importe quoi de faire grève en coupant l'électricité de cette manière, surtout pour des petits commerçants qui ne peuvent plus travailler sans électricité. Encore si ils avaient
fait ça sur les mairies, les trucs du genre, à la limite je ne dis pas, mais là bof bof quoi.



Astucesbeauté 13/10/2010 11:56



Ouai... En même temps à trop faire la grève ils risquent un retour de manivelle de manière général!


Après faut savoir ce qu on veut perdre en premier...


C 'est un peu dommage de retenir un pays en otage, mais c'est comme ça...