Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'ai abandonné deux valises, elles s'appellent Passé et Avenir

par La journaliste IT pink & green

publié dans Mon nombril

arccc.jpg

 

Il est de ces phrases que l'on répète comme des politesses ou des mantras de routine sans les sentir dans le plus profond de son âme. "Vivre l'instant présent", "profiter du moment", "carpe diem"... Tout le monde dit ça. Tout le monde pense le faire, moi la première.

 

Mais au fond, qui vit réellement ces mots là ? On le dit, on l'écrit, on le conseille à ses amis, on pense l'appliquer mais finalement, le ressent-on vraiment ? Je veux dire : vraiment, vraiment ? Sans arrière-pensée ? Sans avoir l'esprit qui vagabonde deci, en donnant quelques visites au passé, ou delà, en allant s'inquiéter de l'avenir ?

 

Je n'avais pas compris ces mots là. Bien sûr je les ai dits, je les ai répétés comme une prière, je les ai conseillés. Mais je ne les pensais pas avec toute mon âme.

 

Profiter du moment présent.

 

Wouah !!

 

C'est juste énorme comme programme, une fois qu'on l'a saisi à fond, une fois qu'on l'a ressenti dans ses tripes.

 

Profiter du moment présent c'est s'affranchir complètement (je dis bien : complétement) de la servitude du passé et de l'inquiétude de l'avenir.

 

Ni rancoeur, ni culpabilité, ni regrets, ni remords, ni jalousie, ni "et si", ni amertume, ni rancune. Rien ne tire mon esprit vers ce qui est passé. Ce qui n'est plus.

 

Ni angoisse, ni questions, ni incertitude, ni inconnu, ni craintes, ni ombres, ni frissons, ni effroi. Rien ne glace mon coeur de craintes devant ce qui m'attend. Ce qui n'est pas encore, et qui ne sera jamais, lui aussi, qu'un moment présent.

 

Je pose deux valises, le passé et l'avenir.

 

En fait j'avais déjà commencé à entrevoir tout cela il y a un an et demi. Le jour où quelqu'un d'assez particulier a prononcé pour moi une formule magique dont je n'avais pas compris toute la signification ni toutes les implications, mais dont je pressentais déjà la portée. Il m'a dit (et j'en avais parlé ici) :

"Il pleut devant toi, il pleut derrière toi, mais il ne pleut jamais sur ta tête".

 

A l'époque je n'avais pas pleinement compris qu'il me parlait, finalement, de cette chose si simple, vivre dans l'instant présent. Mais depuis, grâce à ses mots, grâce à d'autres que j'ai glanés ici et là, cette idée a cheminé en moi, elle chemine encore, elle m'amène vers la libération de l'esprit.

 

Mon Amoureux aussi m'a un jour scotchée par une question pleine de sens pour qui sait l'entendre. Un jour que je me plaignais de je ne sais plus quoi, une de ces lamentations qui nous traversent l'esprit à tous (pas assez d'argent, envie de vacances, les impôts, la cantine à payer ou que sais-je de similaire), il m'a demandé, très sérieusement "il te manque quoi, là maintenant ?".

 

Cette question apparemment anodine est en vérité une interrogation essentielle. Oui, il me manque quoi, là maintenant ? La sécurité financière ? L'argent pour payer le loyer ? Un bijou ? Un nouvel ordi ? Aller chez le coiffeur ? Un frigo plein à craquer ?

 

Tututututut !

Stop !

 

Mon cerveau s'est emballé. Il a filé droit dans le passé, il a fureté à droite et à gauche pour vérifier si un manque résonnait parmi les fantômes et les archives, puis il a foncé dans l'avenir, à la recherche d'un spectre inquiétant.

 

Ooooh ! du calme le cerveau !

 

Pose toi. 

Inspire. Expire.

Sens. Ecoute. Vois. Entends. Ressens. Goûte.

 

Repose la question. il te manque quoi, , et maintenant ? A cet instant précis. Tu n'es pas au centre des impôts, là présentement, ce n'est pas le jour de payer le loyer et il y a de quoi faire un très bon déjeuner dans le frigo. La bague, le coiffeur et l'ordi, en vérité tu t'en passes aisément. Alors il te manque quoi ?

 

Rien. Là à la seconde où je te parle, il ne me manque rien. Il n'y a strictement rien dont je puisse dire "ohh, ceci me manque cruellement, je ne peux continuer à vivre si je ne l'ai entre les mains là tout de suite !" Il y a tout. Quand je fais taire le passé et le futur, je goûte le présent (qu'il est bien nommé ce présent d'ailleurs, ne trouvez-vous pas ?) et une grande paix envahit mon âme.

 

Et après me direz-vous ?

 

Après on est forcément envahi par les soucis, les impératifs, les contraintes, les devoirs, les obligations...

Je devrais répondre que oui.

Mais il se produit deux phénomènes assez étranges : déjà en agissant ainsi je dépollue mon esprit. Je ne me laisse plus pourrir par "des choses qui sont arrivées, que je regrette et rumine sans fin" ni "des choses qui peuvent potentiellement arriver mais qui, dans le présent, n'ont d'existence que celle que je veux bien leur donner". Tout ça c'est poubelle. Et croyez-moi, ça fait un gros paquet et beaucoup de place pour la paix et une joie vraiment très profonde une fois qu'on s'en est débarrassé !

 

L'autre phénomène pour le moins miraculeux, c'est que les soucis se résolvent au fur et à mesure sans faille, sans accroc, sans stress, sans angoisse. Les choses arrivent dans ma vie comme un fleuve qui charrie du bon comme du mauvais. Mais vous savez quoi ? Ca passe. Toujours.

 

C'est comme si la Vie savait que je lui faisais confiance désormais.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> Blog(fermaton.over-blog.com), No-25, THÉORÈME DE L'ÂME-L'instant présent.<br />
Répondre
V
<br /> ba oui depuis le lycée j'essaye deme laisser porter par ces mots carpe diemmais hela les pied bien ancré dansla terre ce n'est pas toujours facilemerci pour ce billet qui aujourd'hui à une valeur<br /> toute particulière pour moi...essayer de ne pas se polluer l'esprit par des choses negatives et ne pas ruminer les jaurais dû....ou pas  j'ai raison ou tort parce que finalement est ce si<br /> important?<br /> <br /> <br /> merci je vais aborder ce week end special pour moi tout autrement<br />
Répondre
C
<br /> Moi j'ai beaucoup de mal à profiter de l'instant présent et à ne pas penser à l'avenir et à regretter le passé, lool, oui je sais je suis compliquée, mais c'est bien aussi non? il en faut il<br /> parait ;)<br /> <br /> <br /> Bises bises et bonne soirée à toi,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Clara<br />
Répondre
E
<br /> Très bien écrit et tellement vrai. Et à point nommé dans ma vie, ma tête. J'ai laissé la valise passé, pour l'avenir c'est plus dificile mais j'en rêve. Tes mots m'ofrent une aide de plus. Merci<br /> et bravo à toi d'avoir réussi.<br />
Répondre
M
<br /> Bonsoir,<br /> <br /> <br /> Je viens te faire une seconde petit visite, pour te dire Et pas de panique ! Je viens te taguer... C'est pas bien difficile puisque j'y arrive doucement ;-) surtout la première fois ! Tu seras<br /> dans mon prochain article sur fibres de passions. J'espère que tu aimeras bien jouer à ce petit jeu sympa ! Très bonne soirée amicalement<br />
Répondre