Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le pipi magique

par La journaliste IT pink & green

publié dans Mon nombril

http://a2.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc6/168335_10150156258947652_724347651_8001216_7195325_n.jpg

 

J'en ai usé des tests de grossesse. Des dizaines. Peut-être la centaine même. Si j'avais du tracer un bâtonnet de craie à chaque fois que je faisais pipi sur un bâtonnet en plastique, j'aurais blanchi le tableau noir de petites barres blanches, vaillantes et arrogantes.

 

J'ai guetté des croix bleues, des traits violets, des points roses. Je ne lisais plus la notice. J'arrêtais d'un geste le blabla de la pharmacienne qui s'apprêtait à m'expliquer "qu'il vaut mieux attendre les urines du matin, elles sont plus concentrées". J'ai jamais attendu. Je m'enfermais dans les toilettes, chez moi, au travail, au restaurant, peu importe. Je déchirais fébrilement le papier, je faisais pipi sur la bandelette et j'attendais le coeur battant, les mains crispées, les traits tirés par l'angoisse.

 

Je disséquais la bandelette. Je la regardais à la lumière d'une lampe. A la lumière du jour. A m'en rendre aveugle. A me faire voir des hallucinations de traits pâles. Je scrutais une trace, une ombre, un fantôme.

 

Les désillusions s'empilaient dans mon âme et les tests s'entassaient dans la poubelle. Une petite fortune ! J'ai sans doute contribué à enrichir grassement les marchands de tests avec tous mes pipis déçus.

 

Je jettais et tout recommençait. Les échographies folliculaires, les prises de sang, les piqûres dans le ventre, puis dans la fesse. Les symptômes qui apparaissaient et disparaissaient. L'espoir qui bafouillait. Les tests + qui se terminaient pitoyablement avec des crampes insupportables, des larmes, du sang et la trahison d'y avoir cru quelques jours, quelques semaines.

 

Au milieu de tout ce fatras de déceptions, d'attente interminable et d'échecs, il y a eu deux belles victoires. Un deuxième trait violet quasiment irréel, apparu bien après le temps indiqué sur la boîte, au moment où je m'apprêtais à grossir ma collection de tests à la poubelle. Et deux ans et demi après, un autre test indiquant clairement "Enceinte" dans la petite fenêtre magique. Bon je l'avoue, j'ai fait encore deux tests après celui-là. Et une prise de sang. Cela va sans dire. Trop incrédule moi. Trop peur du retour de la valse des fausses joies. 

 

La Vie m'a encore joué un tour en avril 2010. Une grossesse qui commençait joyeusement dans un restaurant où je prenais le goûter avec mes filles. Un test qui affiche Enceinte, là, entre le chocolat chaud et les crêpes. Une grossesse qui se termine malheureusement quelques jours plus tard sous le bistouri.

GEU, grossesse extra-utérine. Et comble de malchance, une GEU mal opérée. Des cellules embryonnaires insolentes qui continuent à se développer dans ma trompe, m'exposant à l'hémorragie, m'obligeant à recevoir une dose d'antimitotique, un médicament qu'on donne en chimiothérapie normalement !

 

Je l'ai très mal vécu. Physiquement et moralement.

J'étais épuisée. Vidée. Dans tous les sens du terme.

J'ai pris ce non-événement pour de la provocation. De l'injustice. Un pied-de-nez de la part de la Vie, qui se moquait de moi en me donnant ce dont je rêvais, sans traitement, et qui me le reprenait sans pitié, labourant au passage ma chair, y gravant trois petites cicatrices pour me rappeler à quel point la vie est précieuse. Comme si je ne le savais pas !

 

Les mois qui ont suivi ont été difficiles, pour plein de raisons. Mais par leur rudesse et leur cruauté, ils ont en quelque sorte contribué à réaliser une sorte de résurrection dans mon coeur.

 

Un cataclysme a traversé mon âme. Je me suis réconciliée avec moi, avec la vie. Comment expliquer cela ? C'est bien compliqué d'expliquer avec des mots ce qui se passe dans le secret et le mystère du Coeur ! 

 

Je peux uniquement le décrire par une métaphore, comme je l'ai fait au moment où tout a changé

J'ai regardé la Vie comme si c'était une balle, un globe terrestre que je tenais à bout de bras. Et j'ai tourné la main. Cette main qui était comme figée, crispée, s'obstinant à ne tenir le globe que d'une seule manière, celle que j'avais apprise.

 

J'ai décrispé la main et je l'ai tournée. Et c'est comme si je voyais la Vie sous un autre jour. Dans une autre lumière. La colère, la révolte, la haine, la rage et la rébellion qui étreignaient mon coeur comme un spasme se sont évanouis. Il n'y avait plus ni foudre, ni tonnerre, ni grêle, ni vagues. Le calme. La quiétude. L'équilibre. L'acceptation. L'osmose avec moi-même.

 

Je n'avais jamais été aussi sereine.

 

Quelques semaines après, j'ai acheté un test de grossesse. Il était surperflu ce test. Je savais, au fond de mon coeur, que la vie n'avait pas seulement visité mon âme, mais aussi mon corps.

 

Il a cligné une dizaine de fois avant d'afficher "Enceinte" puis "2-3 semaines".

 

Je n'étais pas surprise. Non, ce n'est vraiment pas le sentiment qui pourrait le mieux décrire mon état d'esprit en contemplant cette victoire si facile et si évidente, qui tenait en un petit mot, "Enceinte".

 

Deux sentiments ont envahi mon coeur à cet instant là : l'impression d'un accomplissement total et parfait, ainsi qu'une joyeuse et merveilleuse gratitude.

Gratitude envers ce Bébé qui achevait ma réconciliation avec la Vie.

Gratitude envers Celui qui n'a jamais lâché ma main, guidant mes pas hésitants et maladroits.

 

Aujourd'hui je finis ma 21ème semaine d'aménorrhée. La moitié de ma grossesse.

J'attends mon Fils dans la joie, la paix, la gratitude et la confiance.

 

http://img171.imageshack.us/img171/7417/dsc9651.jpg

 

 

Je remercie La Mite Orange, le petit Poucet qui sème des des cailloux dans la blogosphère, et qui m'a donné envie de coucher sur écran mon histoire d'amour et de désamour avec les tests de grossesse.

Avec une pensée pleine de tendresse pour toutes celles que je suis, et qui attendent aussi le pipi magique.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

laura 14/02/2011 16:52



Très jolie plume, et un récit très touchant... bonne continuation ! Tu le méritais ce pipi magique :)



Mlle Toutouille 12/02/2011 21:28



Sublime texte. 


 


Je te souhaite une douce et belle fin de grossesse (et je suis sure qu'elle le sera)



vieille bique 12/02/2011 20:47



tres joli et emouvant  temoignage....


ça parait si simple et pourtant.... bonne deuxieme moitié de grossesse alors joli bidon déjà! ce sont des jumeaux  lol



Eurêka 12/02/2011 14:06



quel beau témoignage, j'en ai eu les larmes aux yeux...pour les cellules embryonaires dans les trompes...àpres ma fausse couche suite déni ben les medecins n'ont pas vue à l'echo qu'il y en avait
dans les trompes, et un mois plus tard hemorragies pendant 2 semaines (jetais en vacanes dans un pays ou ça craint pas mal niveau medecine) je suis revenue tres malade....je comprend tout à fait
et tu as eu des déceptions certes mais surtoiut de belles victoires et tu es magnifique



Lili's skies 12/02/2011 06:48



Tu mas fait pleurer! ce matin je suis en mode bisounours, ce que tu dit est trés fort trés touchant!


Je suis certaine que tu sera la meilleure des mamans pour ton petit bout...mais aussi tres jolie ;)


GROS GROS BISOUS



La journaliste IT pink & green 14/02/2011 16:36



Merciiii pour le compliment