Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que choisis-tu de cultiver ?

par La journaliste IT pink & green

publié dans Frappée par...

23 septembre 2010

 

Un fou, un fanatique

Le coeur rempli de haine

Sème les balles, fauche sept innocents

Sème des graines aux quatre vents

Graines de haine

Qui trouvent terreau 

Dans les coeurs

 

 

Depuis le drame de Toulouse j'observe, atterrée, le même phénomène se reproduire comme après toute tragédie où des innocents perdent la vie de façon violente, choquante et injuste : la haine germe.

Elle grandit, gonfle, déverse ses flots de fiel partout. On n'entend plus qu'un brouhaha de termes comme "vengeance", "mort", "torture".

 

Ressentir de la colère, de la tristesse, de la compassion pour les familles, de l'incompréhension, de la stupéfaction, de la rage même, de l'indignation (j'hésite à employer ce mot, tant il est galvaudé), de la révolte, de la douleur, oui ! Mais de la haine ? A quoi sert la haine dans ce cas là ? Va-t-elle arrêter... la haine de l'autre, justement ? Faire justice ? Rendre la vie aux victimes ? Apaiser la douleur des familles ?

 

Réfléchis à ceci 

 

La haine

Que tu ressens

N'empoisonne 

Que toi


 

Cette haine, c'est la même que celle qui vit dans le coeur de cet homme.

En veux-tu ? Es-tu certain de vouloir ressentir la même chose que lui ?

 

Il t'appartient de la nourrir et de la laisser gangréner ton coeur.

Ou de ne pas permettre qu'elle trouve un terreau fertile dans ton âme.

 

Si tu laisses la haine germer dans ton coeur, le fou, le fanatique aura gagner deux fois : en assassinant sept personnes, et en propageant la haine qu'il portait en lui. Les deux issues sont aussi tristes l'une que l'autre.

 

Mais tu as le choix.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

mistinguett 22/03/2012 14:48


je suis en partie d'accord avec toi, la haine entraine la haine mais, au plus profond de moi, dans ma "partie" encore animale, quand je vois la photo de cette fillette qui sourit et ne sourira
plus jamais ... quand je vois cette future maman, qui pleure cet homme qui ne lui tiendra pas la mains quand leur enfant poussera son premier cris ... quand j'imagine cette mère-épouse qui a
perdu les trois personnes qu'elle aimait ... je ressent l'envie d'étriper cet homme, lui enlever sa vie et l’empêcher de respire encore cet air qu'il a enlevé froidement à ces victimes .. parce
que ces enfants, ces hommes, auraient pu être les-le miens ....  et puis, je vois sa photo à lui ... si souriant ... si normal j'ai envie de dire ... et j'ai du mal à me dire qu'un tel
monstre se cache derrière un tel sourire ... et pourtant ...

estelle 22/03/2012 14:03


Moi, je suis triste d'abord pour les victimes et les familles des victimes et puis pour sa famille à lui qui doit vivre avec ce fardeau. En colère, colère devant l'injustice et la monstruosité de
ses actes, colère qu'à 23 ans on soit devenu aussi inhumain et malsain x, révoltée qu'il en soit arrivé à tirer sans remord et fièrement même sur des ENFANTS, révoltée de voir que la France
aujourd'hui de tout bord politique dresse les individus les uns contre les autres, stigmatise, attise les incompréhensions et les conflits et d'une certaine façon en ne favorisant pas la cohésion
nationale fait le lit des intégristes.


La Haine, je ne l'ai pas aujourd'hui. Mais si j'étais une maman qui pleure son enfant?


Tranformer cette haine et la chasser, c'est la seule solution pour continuer mais comme ce doit être dur.

La fille aux cheveux de lin 22/03/2012 13:49


La haine est un sentiment purement humain. Je serais un peu moins catégorique que toi. Il n'y a pas de honte ou de culpabilité à la ressentir, elle peut dépendre aussi du degré avec laquelle tu
as été touché (si ça concerne ta famille, ou ta communauté, ou une communauté qui est très proche de toi, si le rav était ton enseignant...j'en passe...). Elle peut être très brève, mais
exister. 


Là où elle devient néfaste et contre-productive, est quand elle s'installe et domine. Mais à mon sens, la haine peut avoir sa place et son existence en tant que passage, pour nous mener à autre
chose, à la dépasser. Mais ce n'est pas en niant son existence en nous qu'elle diminuera. C'est en la regardant en face, en l'acceptant comme existante, qu'elle pourra se transformer et
disparaitre.


Et les réactions qui t'attèrent, sont justement ces réactions immédiates. Elles sont exprimées à l'oral, à l'écrit, bref par le langage, et la mise en mot est déjà une mise à distance réflexive.
Alors, je ne suis vraiment pas d'accord de s'indigner de ces réactions. On peut ne pas les cautionner, mais il faut les considérer aussi pour ce qu'elles sont: une maturation par l'inscription,
par le langage.


Au contraire, on voit ce que ça donne, les sentiments négatifs qu'on étouffe et qu'on n'exprime pas...


C'est en partie la vérité des Psaumes, puisque tu me sembles connaître la Bible. Laisser l'homme s'exprimer, dire son indignation, mettre en mot sa violence...Pour découvrir autre chose
derrière. 

La journaliste IT pink & green 22/03/2012 15:09



Tout à fait, c'est humain, naturel, logique comme réaction. Tout le monde peut ressentir ce sursaut de haine et l'exprimer. Mais il appartient ensuite à chacun de la cultiver, ou pas. C'est pour
ça que je parle de graine. Je crois que face à de tels événements, à un tel drame, on a tous reçu une graine de haine dans le coeur. A nous de choisir ce qu'on souhaite en faire.


Merci en tout cas pour ton commentaire très intéressant !



Barbidou 22/03/2012 12:46


J'ai du mal à me dire que cette haine contre lui soit la même qui l'a poussé à exécuter froidement 7 personnes, dont 3 enfants.


Toutefois, tu as raison de nous faire réfléchir à ce poison qu'est la haine.


 


 

La journaliste IT pink & green 22/03/2012 15:12



La haine, c'est la haine, plus ou moins grande. Qui sait ce qu'il a vécu/vu/entendu pour que sa haine ait autant grandi ? Pourquoi l'a-t-il laissée grandir ainsi ? Pourquoi ne l'a-t-il pas stoppé
à temps ? Comment peut-on laisser ainsi la haine nous dépasser, nous contrôler ?C'est de ça dont je parle aussi. Moi je refuse de la laisser germer en moi. 


Merci pour ton message !



Astucesbeauté 22/03/2012 09:55


C'est louable de ne pas ressentir de haine.... J'avoue que face à un tueur d'enfant j'ai du mal.... Il aurait pu être de n'importe quelle religion, confession, je l'aurai haie de la même façon...
:(