Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revivre ça, encore une fois

par La journaliste IT pink & green

publié dans Mon nombril

Ch.jpg

 

Je ne pensais pas revivre ça, honnêtement. Je pensais que c'était du passé. Mais voilà qu'elle croise encore une fois mon chemin.

 

Je pourrais être en colère. Pester contre la nature, contre mon corps, contre la vie, contre le hasard, contre le destin. Crier à l'injustice en brandissant mon ardoise. "Hey, regardez tous les petits batons alignés, c'est ma facture, j'ai pas assez payé ? Je peux pas être tranquille pour une fois ?". Accuser Dieu, dire que c'est mal fichu, haïr celles qui n'ont jamais connu ça et qui ont des mots maladroits.

 

On me dit que j'ai le droit d'être en colère. Je le sais. Mais en vérité, j'ai pas envie de prendre ce droit. J'ai suffisamment été en colère dans ma vie. J'ai suffisamment hurlé, crié vengeance, réclamé des comptes, tapé rageusement des poings sur les murs et sur mon ventre pour savoir que ça ne sert à rien. Ca ne change pas les événements. Et même pire : ça ne fait que les rendre plus durs, plus longs à accepter, plus difficiles à digérer. La colère qu'on éprouve n'empoisonne que la personne qui la garde. Pas les autres, pas les évènements. Et je n'ai pas envie de m'empoisonner davantage.

 

Je n'ai pas envie de me fâcher. Je n'ai pas envie de me rouler en boule en envoyant bouler la vie loin de moi. Je n'ai pas envie de cultiver ça en moi. C'est déjà bien assez difficile comme ça pour ne pas rajouter de l'engrais sur les tourments.

 

Alors évidemment j'ai pleuré, beaucoup pleuré. Toutes les larmes de mon corps. De deux ou trois corps, même, pour être tout à fait exacte. Mais de révolte, point. Ni rage ni colère. Et une confiance inaltérée en l'avenir.

 

J'ai surtout passé, ces derniers jours, des heures très intenses avec les miens. Des heures toutes simples, pourtant. A larver sur le canapé entourée de mes enfants et de mon amoureux, en regardant ensemble des dessins animés ou des documentaires. A jouer avec eux. A cuisiner pour eux. Plus que jamais, je goûte chaque seconde de leur présence, de ma propre présence. Le velouté de leurs joues a pris une saveur encore plus intense.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

tout 27/09/2013 22:02

je SAIS PAS JE SAIS PAS EU D.ENFANT

Marjoliemaman 31/01/2013 15:49


Juste

La journaliste IT pink & green 01/02/2013 10:51



Merci Marjoliemaman

vanessa 28/01/2013 12:55


Toutes mes pensées dans ces moments difficiles ...je crois deviner mais sans être sûr . La vie est dure , plus avec certains qu'avec d'autres il me semble , j'ai une belle ardoise moi aussi
, peut être qu'il faudra comme toi que j'en parle parce que ça finira peut être par me retomber dessus un de ces quatre ...Des bises

La journaliste IT pink & green 31/01/2013 14:36



C'est important d'en parler, d'évacuer certaines choses. Bon courage à toi et merci. 



Coco 27/01/2013 22:28


Coucou Miléna,


Je pense comprendre ce qu'il est arrivé en lisant entre les mots et je voulais te dire que je t'envoies également énormément de chaleur et de soutien dans ce moment difficile.


Malgré les défis que la vie t'imposes tu restes un modèle de courage et d'optimisme, quelle belle attitude.


Je t'embrasse bien fort !

La journaliste IT pink & green 31/01/2013 14:37



Merci Coco, je t'embrasse fort aussi. 



estelle 26/01/2013 19:05


Je pense à toi et je voudrais t'envoyer des pensées de réconfort, des pensées de chaleur humaine et de soutien.Comme tu le dis, tu as quand même cette force inébranlable qu'est l'amour des tiens,
riche de ça, ça passera, et la route se fera belle et douce.


Love


 

La journaliste IT pink & green 31/01/2013 14:37



Merci Estelle