Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Tu deviens mystique"

par La journaliste IT pink & green

publié dans Frappée par...

mystique.jpg

 

J'ai entendu cette remarque plusieurs fois au cours de ces derniers mois. Que ce soit ici, sur mon blog, ou sur Facebook, au sujet de billets écrits par moi ou de publications partagées sur mon mur. Je suis d'ailleurs persuadée que (beaucoup) d'autres personnes le pensent en silence, sans le dire. Peut-être même qu'on se pose des questions à mon sujet : elle est dans quelle secte ? c'est qui son gourou ? elle carbure à quoi ? (Pas vrai ?)

 

Qu'on me trouve "mystique", ça ne me vexe pas, entendons-nous bien là-dessus. Le mot n'est pas péjoratif à mon oreille. Seulement je ne trouve pas qu'il me corresponde.

 

J'ai évidemment conscience que beaucoup de mes paroles et de mes écrits sont imprégnés de spiritualité. Je parle d'âmes, de Dieu, de foi, de croyances, de l'enfer et du ciel, de la vie, de l'univers... Oui, bien-sûr. Je conçois que ça peut paraître totalement mystique, énigmatique, nébulleux, ésotérique voire même illuminé pour beaucoup de personnes qui me lisent ou qui discutent avec moi.

 

Mais je n'arrive pas à entrer dans le petit tiroir du mysticisme en fait. Essentiellement pour deux raisons. 

 

La première c'est que je ne suis pas fan du terme "mystique". Il véhicule tout un tas de clichés qui ne me conviennent pas. Comme c'est souvent le cas avec les mots d'ailleurs. J'aime les mots, j'adore les mots. Mais parfois je préfère m'en passer parce que ce qu'ils cherchent à décrire ne peut pas être enfermé dans quelques lettres placées côte à côte. C'est le cas avec le mysticisme. "Mystique", ça enferme la personne dans une catégorie, et la spiritualité (pas la religion hein, ça n'a rien à voir) c'est tout le contraire : ça ouvre l'esprit, ça déploie la conscience, ça rapproche les gens de ce qu'il y a de meilleur en eux.

 

Un autre exemple de mots qui enferment, c'est le mot "Dieu". Je n'aime pas ce mot parce que derrière lui on imagine une personne (première erreur) avec un caractère (deuxième erreur) et Dieu ça n'est pas ça. Dieu n'est ni bon, ni mauvais. Ni vengeur, ni récompensant. Ni père, ni fils. Ni vieux, ni jeune. Ni barbu, ni imberbe. Ni homme, ni femme. Il n'est rien de tout cela et tout cela à la fois. Quand je parle de Dieu, je préfère remplacer ce mot par d'autres : Vie, Univers, Je, le Tout. Ou par rien d'ailleurs. Juste sentir.

 

Mais reprenons le terme mystique. Derrière lui, on se représente quelqu'un qui serait toujours en paix et calme (ce que je ne suis pas), toujours bon (idem), toujours détaché du superflu, presque austère (là on n'y est plus du tout). Une sorte de Thérère d'Avila, cloîtrée, stigmatisée, qui passerait son temps à prier. Quelqu'un en dehors du monde et de la réalité, alors que justement, la spiritualité c'est tout le contraire. C'est ressentir le monde et la réalité à la puissance un milliard.

 

Et puis deuxième raison pour laquelle je ne suis pas fan de ce terme, c'est parce que ça me semble incongru de dire que je "deviens" mystique. Pour moi la spiritualité n'est pas un truc à part. Ni "en plus". Ni qu'on "devient". Ca fait juste partie d'un tout. On l'est depuis toujours, souvent sans le savoir. Le matériel et le spirituel. Le Yin et le Yang. Le blanc et le noir. Le corps et l'âme. L'ombre et la lumière. Aucun des deux n'a moins d'importance que l'autre. Je sais bien que pour la plupart des personnes que je côtoie, parmi mes amis, la partie spiritualité n'est pas importante, ou n'existe pas du tout même. Je le respecte, à chacun ses choix et ses priorités. Mais pour moi c'est aussi essentiel, naturel, basique je dirais même, que de manger, dormir, boire ou respirer. Ni plus, ni moins. C'est l'autre versant de ce qui me fait vivre.

 

Dire "tu deviens mystique" quand j'écris des billets sur la spiritualité, c'est aussi singulier (pour moi) que si on me disait "tu deviens prosaïque" après avoir écrit une recette de gâteaux ou "tu deviens matérielle" au sujet d'un billet sur mon dernier vernis Yves Saint Laurent. Ce côté spirituel fait autant partie de nous que le côté matériel. Je ne "deviens pas" mystique, je (re)découvre une partie de moi qui a toujours été là, et qui est juste capitale dans ma vie, dans la vie.

 

Pardon pour la photo, elle arrache la rétine, je sais. Et elle ne correspond d'ailleurs pas du tout à l'image que je me fais de la spiritualité. Je rajoute donc une deuxième photo, qui traduit exactement ce que je ressens à propos de cette réalité : matériel et spirituel co-existent, comme le puits et la source. A chacun de chercher (ou pas) ce qu'il y a dans le plus profond de notre être...

 

puits.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Clovis Simard 22/09/2012 01:04


Blog(fermaton.over-blog.com)No.14- THÉORÈME de la CONSCIENCE. - Tu as toujours existé ?

vieillebique 05/08/2012 13:02


mmmm pareil mystique me fait l'effet d'un mot bien mal interprété.en fait ta première photo qui arrache la retine( mouahahahhaha j'adore l'expression) correspond a l'idée "péjorative" que le mot
mystique représente pour tout un chacun. on me dirait ça j'aurais l'impression que les gens me prendraient pour une personne un peu bizarre et farfelue mais en rien songeuse meditative en
introspection en lien avec ce qui l'entoure en recherhce d'equilibre.....la dernière image est excellente

La journaliste IT pink & green 10/08/2012 14:29



Merci !!



Coco 02/08/2012 23:14


Je passe régulièrement te lire, je n'ai jamais poster mais j'apprécie beaucoup de te lire et certains de tes articles m'ont parfois fait réfléchir et c'est tout à ton honneur de m'aider à une
certaine réflexion :)


Tout ça pour dire que j'essaye également d'orienter ma vie en faisant preuve de plus de spiritualité, pas que j'y arrive toujours car ma part d'ombre est tenace parfois mais la vie ne m'as pas
laissé le choix que de faire une introspection en imposant un jour dans mon quotidien la bonne amie qui vous veux du bien mais qui vous fait aussi très mal :la bien-nommée Mme la Dépression .


Avant qu'elle n'arrive sans crier gare je n'avais pas conscience de tout ça, pas conscience de moi, de ce que l'on porte tous et qui est universel, de ce quit fait que nous naissons tous
semblables tout en ayant chacun notre individualité propre à dévelloper.


Je ne crois pas en Dieu mais je crois en l'humain, en cette lumière que nous portons tous et que nous décidons ou non de laisser croitre , elle a pourtant la vie dure cette lumière car l'ombre et
les démons sont là omniprésents , prêts à venir se mettre devant ce soleil interne dès qu'un bel instant de vie est à porter de mains ! C'est une lutte sans merci !


 


Pour finir je pense que cela peut faire peur à certains car tout ça est insaisissable , impalpable, c'est aussi très effrayant que de lâcher prise , de se laisser aller à regarder en soi et puis
nos éducations ne nous y ont pas forcément invités non plus !


Pourtant quand on laisse la lumière nous filtrer les petits riens de la vie deviennent des grands moments de bonheur ! et elle peut même nous aider à surmonter les épreuves difficiles du
quotidien et nous aider à les relativiser voir parfois nous faire réaliser que les problèmes que l'on peut vivre à certains moments de nos vies émanent simplement de nous.


Merci pour ton récit, ton ouverture d'esprit, et pour ce blog que j'apprécie beaucoup ! je trouve difficilement mes mots car il y a tant à dire sur ce vaste sujet qui peut nous emmener de long ,
en large et en travers mais voilà j'avais envie de laisser petite part de moi en réponse à ton écrit.


 


PS : Ton fils il est craquant ;)


 


 


 


 

La journaliste IT pink & green 10/08/2012 14:31



Merci pour ton message (et pour mon fils !). La dépression je connais aussi, et tu as raison, c'est quelque chose qui t'oblige à creuser très profondément en toi pour y trouver la force, la
raison de (sur)vivre.


Au plaisir de te relire !



Les Sens Ciel ♡ 02/08/2012 12:34


je n'aime pas, j'adore cet article et je le comprends vraiment. Il y a encore du chemin avant que ces termes soient libérés de tous les à priori qu'on leur prête. Beaucoup de gens ont besoin de
temps pour assumer cette part d'eux-mêmes, mais je pense que certains ne l'emploient pas péjorativement. Ce qui m'agace qd même c'est quand derrière il est sous entendu qu'on te prend pour une
illuminée, un peu naïve qui a besoin de croire en des choses pour se rassurer...car avoir une vie spirituelle c'est tout le contraire. ça demande un certain courage! Mais je trouve que tout ça
évolue rapidement ces derniers temps...peut-être parce que l'extérieur ne nous comble plus tout à fait, alors on regarde un peu plus en soi :-)

La journaliste IT pink & green 02/08/2012 16:55



Je ne pense pas non plus que les personnes qui me le disent le pensent de manière négative, mais c'est juste que ce mot ne me correspond pas. Et pareil que tout, ça m'agace un peu quand on me dit
d'un ton paternaliste "si ça te fait du bien de croire à ça tant mieux", non pas que la remarque soit mal intentionnée, mais c'est tellement éloigné de la réalité ! Le spirituel est une réalité,
pas une chimère qu'on se crée pour se rassurer.


Merci pour ton commentaire !



Kaymet 01/08/2012 19:43


Je me sens très en phase avec ce que tu écris dans ce billet - je n'aurais pas su l'écrire aussi joliment, mais je m'y retrouve bien.


Merci!

La journaliste IT pink & green 02/08/2012 16:55



Merci pour ton commentaire, à bientôt !