Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une sensation nouvelle à chaque fois

par La journaliste IT pink & green

publié dans Enfant

pied-de-bebe.jpg

 

Mon troisième enfant pousse joyeusement (et même généreusement) dans mon ventre, pourtant ce ne sont pas tout à fait les mêmes sensations ni les mêmes sentiments qui m'habitent que pour mes filles.

 

Mes copines "Mamans plusieurs fois" me disent que c'est normal : je suis plus attentive, plus à l'affût du moindre mouvement. Mais ce n'est pas ça. A l'affût, Dieu sait que je l'étais déjà enceinte de ma fille aînée. Alitée avec un décollement du placenta et des contractions douloureuses dès 3 mois de grossesse, on peut dire que je les guettais ses petits mouvements.

 

Mais elle était discrète la bougresse. La sentir une fois par jour était ma ration rassurante. La sentir deux fois tenait de l'exploit. Et trois fois... je ne crois pas me souvenir l'avoir sentie trois fois dans une même journée ! Je passais mes journées allongées, la main sur le ventre, comptant les contractions et épiant le moindre petit mouvement. Elle bougeait peu, et elle bougeait en toute délicatesse. Pourquoi ? me demandais-je. Etait-elle de nature calme ? Ou sentait-elle que sa vie n'avait tenu qu'à un fil durant de longues semaines, tapie au fond de mon utérus pour ne pas réveiller davantage de contractions ?

 

Ma deuxième fille était beaucoup plus vigoureuse et remuante. Elle avait ses heures, toujours les mêmes, durant lesquelles elle déformait gaiement mon ventre. En fin de grossesse c'était impressionnant de la voir remuer. On aurait dit qu'elle déménageait à l'intérieur !

 

Et pour mon Petit Roi, les sensations sont encore différentes. Je dirais qu'elles sont légèrement décuplées (il a de la force mon Fils !) et surtout très affinées. Je distingue beaucoup mieux ses phases de sommeil agité ou de vraie activité éveillée par exemple. Mieux encore : avec la main je reconnais sa position, son petit dos à droite, sa tête en bas mais qui ne pèse pas sur le col pour le moment, ses petits pieds qui viennent chatouiller mes doigts un peu à côté du nombril. J'arrive même à lui attraper un genou ou un talon, les interrompant dans leur course.

 

J'appuie délicatement avec la paume de la main là où je sais qu'il a les fesses, relevées sous mon diaphragme, et je sens une résistance. C'est très étrange, très doux et très rigolo à la fois. J'appuie à plusieurs reprises, la résistance descend et remonte, elle rebondit comme un ballon de basket ! Mon Fils se laisse faire, il me laisse faire ricocher ses petites fesses sous ma main plusieurs fois. J'arrête... il me gratifie d'un coup de pied sur le côté, comme s'il me demandait de continuer ! Et il se laisse à nouveau bercer par les petites roulis que je lui donne. 

 

Je ne m'en lasse pas !

 

J'aime aussi quand son Papa pose la main sur mon ventre le soir, au lit ou sur le canapé. Là c'est son heure de prédilection (comme ma deuz d'ailleurs), il gigote dans tous les sens, vient se nicher sous la main de son Papa, gesticule à droite à gauche, chope un hoquet au passage et se rendort une fois qu'il a suffisamment gesticulé.

 

Mais pourquoi cette différence de sensations entre mes trois enfants ?

Je crois que c'est lié à plusieurs facteurs :

- mon attention. Je reconnais plus facilement les mouvements et les parties du petit corps avec l'expérience.

- la sensibilité de mon utérus qui s'est sans doute affinée

- leurs caractères, tout simplement. Sur bien des points, mes filles aînées se comportent dans la vie comme durant leur vie intra-utérine : Elfette {1} souvent calme, douce, silencieuse, parfois agaçante et inquiétante tellement elle peut rester muette. Elfette {2}, petit Arc-en-ciel plein de vie, de soleil mais aussi de nuages, remuante à ses heures, se faisant davantage remarquer que sa soeur.

 

Quelque part au fond de moi, je sais déjà comment sera mon Petit Roi... 

 

Photo DR

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

powered 17/06/2014 13:53

It is a good feeling to watch over your kid growing up. I have a baby who is 1 year old now. I quit my job just to see her growing and playing. I cannot think of a day without her. She is my life.

Laetibidule 27/04/2011 08:27



Joli témoignage !!!


Chaques grossesses et resentit est différents à chaque fois !!!


Bonne journée !!!



Maria 22/04/2011 15:31



C'est éxactement ça! pour mon troisième , moi aussi j'avais des sensations bien plus fortes ! mais ça toujours été magique ( moi aussi pour ma première grossesse je suis resté allongée ( pendant
trois mois)



Madamezazaofmars 22/04/2011 13:45



j' aime te lire quand tu parle de lui, tout semble tellement couler de source, c'est beau et réconfortant



Choupie 22/04/2011 13:12



Comme tu as de la chance ! je suis tres nostalgique de ma periode femme enceinte mais bon dimanche minie-Choupie aura 1 an de je suis vraiment tres fiere d'elle . Je l'aime plus que tout
! Bonne fin de journée ! bises