Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dear me

par La journaliste IT pink & green

Dear me

C'est d'abord chez La Défraichie que j'ai découvert ce type de billet : une lettre qu'on écrirait à nos 16 ans. Ces lettres ont ensuite fleuri un peu partout sur la blogosphère et j'ai aimé lire les conseils des unes et des autres à leur "autre soi", celui du lycée, de la première cigarette, des premières amours et des déceptions d'adolescente.

J'ai trouvé l'exercice rigolo et bien évidemment j'ai eu envie d'écrire un billet similaire. Et puis je suis restée immobile face à mon écran, le front dans la main, pensive, cherchant vainement ce que je pouvais modifier dans mon passé. De quels dangers devais-je avertir mon autre moi ? Contre quels écueils devais-je la mettre en garde ? Quels encouragements et quelles orientations pouvais-je bien lui indiquer ? Non pas que les épreuves manquaient, mais était-il bien raisonnable de toucher à ce chemin qui m'avait menée là où j'étais à présent ? Les cailloux, les montagnes, les trous, tout cela n'avait-il pas un rôle à jouer ?

Le constat s'est imposé de lui-même : je ne voulais rien changer. Celle que je suis aujourd'hui est née d'erreurs, d'errances, de déceptions, de souffrances, de peurs. Oui. Mais retirer ne serait-ce qu'un fragment de ces expériences plus ou moins douloureuses ce serait modifier irrémédiablement celle que je suis aujourd'hui.

Donc non. Je garde tout, parce que ça valait la peine, même les étapes les plus difficiles.

A bien y réfléchir, je n'ai que deux conseils et un encouragement à formuler à mon autre moi.

1/ Tu ne fumes pas (extra-terrestre dans la cour du lycée), tu ne t'exposes pas au soleil, tu hydrates ton visage même si ça semble inutile pour le moment : c'est TRES BIEN. Ta peau te dira merci dans 20 ans.

2/ Le crunch à 2 h du matin n'est pas une option envisageable (oui je sais que tu n'aimes pas le chocolat. Sauf quand tu es enceinte, crois moi).

3/ Même dans les moments les plus durs, souviens toi d'une chose : tout ira bien.

Commenter cet article