Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les conseils non quémandés

par La journaliste IT pink & green

publié dans maternité , réseaux sociaux , bébé , allaitement , grossesse

Les conseils non quémandés

J'aurais même pu ajouter "et les phrases faussement étonnées qui en disent long". Vous savez, du genre "mais tu utilises des produits cracra ?" quand on voit par exemple sur une photo un pot de crème dont la composition n'est pas irréprochable (mais qui peut se targuer d'être un consommateur absolument irréprochable ? Pas moi en tout cas). Ou "mais tu es végétarienne et tu portes du cuir ?". Ou encore "mais tu devais pas passer aux couches lavables ?".

 

Alors, je sais que ça fait partie du jeu, ma pauvre Lucette 2.0. Je sais que quand on expose une partie de sa vie sur les réseaux sociaux, on rencontre beaucoup de personnes, on échange, on soutient, on noue des liens, mais on critique aussi, on ajoute son grain de sel. On partage des petits bouts de vie avec des gens qu'on ne connaît que par écrans interposés. Alors forcément parfois ça coince.

En règle général, les commentaires sont extrêmement bienveillants, mais parfois il y a des petites pics soit disant innocentes, des étonnements feints, des petites phrases qui se veulent ingénues mais qui se révèlent assassines. Dans ce cas là, il vaut mieux, je pense, ignorer la saillie et continuer son chemin. Ou alors mettre les points sur les i immédiatement (ça m'est arrivé quand je savais que la personne était particulièrement friande de joutes verbales et qu'il valait mieux lui couper l'herbe sous le pied).

Et à côté des petites phrases franchement acérées pour blesser, il y a aussi les conseils non quémandés. Alors peut-être que je suis susceptible (ou trop orgueilleuse haha allez savoir) mais je n'apprécie pas toujours ce que je considère comme une légère intrusion dans les décisions que je prends. Quand j'ai besoin d'un conseil, je suis tout à fait capable de le dire (comme récemment sur Instagram au sujet de la fatigue et des compléments alimentaires). Quand je partage un moment de vie, une décision, une nouveauté, un état de fait, si je ne demande rien c'est que, en général, je n'ai pas besoin de conseils; J'ai juste envie de partager un événement. Point. Les conseils qu'on peut me donner sont, au mieux, inutiles, au pire agaçants. Agaçants notamment quand il s'agit de thématiques pour lesquelles je considère ne pas avoir besoin de conseils.

Il n'y a pas longtemps par exemple, j'ai fait part de ma décision de tirer mon lait afin de souffler un peu avec les tétées en duo. Souffler aussi en sortant seule, sans me prendre la tête sur les horaires et sur la crainte que mes bébés aient faim en mon absence. C'est un choix mûrement réfléchi, croyez-moi. Un choix qui prend en compte tout un tas de paramètres propres à ma santé, mais aussi à ma configuration familiale.

J'ai hésité à publier cette photo de tire-lait, je vous l'avoue. Parce que je craignais qu'on me donne des conseils dont je n'avais absolument pas besoin. Et là Bim. J'avais raison. On me parle de confusion sein tétine, de lait qui se tarit, de risques de crevasses bla-bla-bla et j'en passe. Alors merci les gens, mais tout cela déjà JE LE SAIS (c'est pas comme si j'avais allaité quatre enfants pendant plus d'un an avant d'allaiter mes deux bébés, HUM). Et non seulement je le sais, mais en plus 1/ je ne le crains pas et 2/ si, malgré tout, les choses devaient se dérouler ainsi, c'est une éventualité et un risque que j'ai pesés, analysés et surtout acceptés. Tout simplement. Je ne me suis pas levée un matin en me disant YOLO je tire mon lait, je sais pas comment on fait ni ce que je risque, et je m'en fous. Nan nan ma petite dame. Déjà parce que je l'ai déjà tiré (mon lait). Et aussi parce qu'au cours de mes longues années d'allaitement, j'en ai lu des choses sur cette thématique. Donc je connais les risques. Et je les assume (tout se passe bien, si ça peut vous rassurer).

Je ne parlerait pas trop des conseils à côté de la plaque, mais ça aussi ça m'agace un chouille, surtout quand ça vient de personnes qui me connaissent bien. Quand, par exemple, je demande un avis sur les poussettes doubles et qu'on me parle de double portage, j'ai juste envie de répondre : "mais pourquoi ?" et "NOPE" en plissant les yeux.

Voilà voilà.

Ceci dit, j'ai conscience que de donner son avis et des conseils plus ou moins avisés, plus ou moins pertinents, plus ou moins quémandés, c'est monnaie courante sur les réseaux sociaux et même dans la vie de tous les jours. J'ai aussi conscience que je le fais probablement moi aussi de manière automatique, sans penser à mal. Mais j'y serai désormais vigilante me concernant. Promis, juré, craché. 

Les conseils non quémandés
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Great post.thank you so much.Love this blog.
Répondre
A
Bien dit ! Pour l'allaitement, je me censure beaucoup justement. J'aimerais en parler, me confier, mais quand je vois le type de réactions que ça suscite je m'abstiens... Notamment sur un certain groupe FB que tu connais bien ;)
Répondre
L
Oh oui les groupes FB sont parfois blindés d'ayatollah ! c'est vrai pour l'allaitement, mais aussi le portage, le cododo, l'éducation en général. J'évite de parler de certains sujets quand je sais que ça ne sert à rien.
S
Mon dieu comme c'est bien dit! Moi aussi ça m'agace profondément et il y a plein de moments où je me "censure" pour ne pas avoir à lire ce que je n'ai pas demandé. Mais sinon tu es certaine de vouloir tirer ton lait ? AHAHAHAHA
Répondre
L
haha
M
De toutes façons, à partir du moment où tu es enceinte, tes choix regardent la moitié du monde, de la boulangère à ta mère. Alors si en plus tu t'exposes sur les réseaux...xd
Bah, j'ai jamais vraiment été 'vexée' pour ma part, mais j'utilise peu les réseaux sociaux et sur le blog je trouve les gens bienveillant (mais peut-être aussi ai-je un petit publique).
Mais je comprends ton énervement. Moi par exemple, mon grand (2.5ans) est assez gros bébé et 'en retard'. En ce moment on incombe ça à l'arrivée du petit frère (3moi) (bientôt ça sera surement parce que je le couve trop) du coup la pédiatre de la crèche puis la directrice de l'école deux jours plus tard, m'ont conseillé de passer des moments seule avec mon grand fils ... ça me parait tellement une évidence que je me demande franchement pourquoi on me le dit, après dans la pratique.... tiens d'ailleurs il est en retard sur son langage, donc on me dit qu'il faut que je lui parle .. oui, oui...
Bref, parfois c'est juste maladroit, parfois ça blesse quand même. Mais vu que tout le monde le fait, j'imagine que ça doit avoir une explication (et je suis sure qu'il m'est aussi arriver de le faire).
Maintenant concernant le tire-lait, si tu veux un conseil, ne tire jamais plus de deux seins en même temps! Et n'oublie pas que ça ne fonctionne pas chez les hommes. Maintenant je peux aussi te donner des trucs pour allaiter des jumeaux (même si je n'en ai pas), ne mets jamais les deux enfants en même temps sur le même sein. Voilà voilà ....
Répondre
L
Ah les conseils qui tombent sous le sens, je connais aussi.
P
Mais ouiiiiii!!!! J'en parlais encore il y a peu, qu'on ait son avis, très bien, mais si personne ne le demande, la moindre des politesses c'est de le garder pour soi!
Répondre