Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Matinales

par La journaliste IT pink & green

Matinales

C'est elle qui m'a réveillée les premiers matins de collège. Sa main fine qui secouait délicatement mon épaule s'est d'abord intégrée à mon rêve avant que je ne réalise que c'était son ombre chaude qui soufflait sur mon visage, et qu'il était donc l'heure de me lever.

Elle a toujours été matinale. Je n'ai jamais du la réveiller pour l'école. Dès ses trois ou quatre ans, je l'entendais à l'aube, durant les weekends, sortir discrètement un bol du placard puis le bruit des céréales qu'on verse et qu'on recouvre de lait. Maintes fois j'ai croisé sa petite silhouette de fantôme, déjà réveillée, déjà prête à commencer la journée, alors que le camion poubelle n'était pas encore passée et que la rue ronflait dans une lumière de néon jaune. Je murmurais "Retourne te coucher ma chouquette, il est 5 heures, tu as encore le temps de faire un gros dodo". Elle soupirait, elle voulait déjà jouer, dessiner, observer, vivre.

Un matin d'hiver j'ai même été réveillée par des lumières qui clignotaient de loin, du rouge, du jaune, du blanc, du orange tamisé qui venaient du salon. Je me suis levée sur la pointe des pieds et je l'ai trouvée en chemise de nuit, ses cheveux longs et bouclés sur les épaules, en train d'ajuster une boule de Noël sur le sapin fraîchement déballé. "Regarde maman, j'ai décoré tout le sapin, je voulais te faire la surprise". Ça oui j'étais surprise, surprise de découvrir mon salon éclairé de guirlandes, surprise de voir le sapin nu la veille et désormais harmonieusement décoré, surprise de voir ses yeux noisette levés vers moi avec ravissement, dans l'attente de mon approbation.

J'ai applaudi en silence, ravie moi aussi. Émue surtout. Elle n'avait même pas quatre ans ma petite poulette. Le sapin était si bien arrangé qu'on l'avait gardé tel quel, tel que je l'avais découvert en cette nuit de décembre.

Se lever tôt pour le collège ne la dérange pas, c'est même presque un soulagement : elle a le droit de se lever aux aurores sans qu'on l'expédie aussitôt se recoucher "il est tôt, qu'est-ce que tu fais debout, file te recoucher !". Elle se lève, ouvre le balcon pour vérifier la température de l'air, enfile les vêtements préparés la veille et vient doucement nous réveiller si nous sommeillons encore. Pour le moment le soleil accompagne encore le café qui coule et le chocolat qui chauffe. Mais bientôt il fera sombre quand elle empruntera le chemin de l'école, le froid piquera sans doute ses joues et son passage laissera des traces sur la neige tombée la nuit. Mais tout cela ne la dérange pas, "tu sais bien que je n'ai jamais froid maman". Et puis elle aime la matin, comme sa mère.

Oui moi aussi je suis matinale, j'aime le matin. Si je dors tard, il manque un pan de ma journée. Les grasses matinées me laissent toujours un petit sentiment de frustration, même si elles sont parfois salutaires. Ce soleil que je n'ai pas vu se lever, la rosée du matin qui s'évapore, le silence de la maisonnée, le café qu'on savoure seule face aux ombres qui s'effacent peu à peu de la montagne, les bruits du dehors qui reprennent leurs droits avec lenteur et paresse, les oiseaux qui se réveillent. Le matin j'ai le sentiment d'avaler de l'énergie à l'état pur, comme si les premiers rayons du soleil étaient gorgés de vitamines qu'il faut savourer durant cette petite période bénie. J'ai du transmettre cette soif d'énergie matinale à ma fille.

Ce matin j'ai vu le soleil se lever avec elle. La journée sera belle.

Billet dédié au petit Victor, qui a réveillé sa maman aux aurores pour faire son entrée sur Terre

Commenter cet article

samsung galaxy S2 plus 31/03/2014 20:24

Un petit merci pour les efforts que vous avez mis dans l’écriture de cet article. Je l’ai trouvé d’utilité.

Mentalo 12/09/2013 12:44

Très joli billet plein de douceur matinale - les meilleures heures, quand les autres dorment encore, cette impression que le monde nous appartient.

Ginie 12/09/2013 11:53

J'ai longtemps été matinale. J'aimais me lever en faisant le moins de bruit possible, descendre les escaliers pour préparer le petit-déjeuner et voir le sourir ensommeillé de mon père puis de ma mère en découvrant la table prête. Aujourd'hui, je suis plutôt du soir mais j'aime cet instant vers 6h où mon Homme dépose un bisou sur mon front avant de partir au boulot et où je peux apercevoir les premières lueurs du jour avant de me rendormir ... Beaucoup de douceur dans cet article, j'aime beaucoup ! Bienvenue petit Victor !

Bertille 12/09/2013 11:14

C'est tellement chou, tout ce que tu racontes là !
Je suis un peu comme toi : je n'aime pas les grasses mat' car j'ai l'impression d'avoir perdu une partie de ma journée... mais bon, 8h / 8h30, pour moi, c'est un bon compromis, ni trop tôt, ni trop tard ;)

Ma Tribu et Moi 12/09/2013 10:44

Bel article ;) Ici aussi mes enfants sont matinaux. Mais moi non, aussi j'apprécie mon travail de nuit, rentrer à l'aube, les réveiller, humer leur bonne odeur de brioche chaude, voir leur journée démarrer et...filer sous ma couette ! Bienvenue au petit Victor ♥