Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sevrage naturel

par La journaliste IT pink & green

Sevrage naturel

Je le sentais venir. De son côté des sollicitations de moins en moins fréquentes, des tétées écourtées, une indifférence de plus en plus en plus marquée à mes propositions. De mon côté (forcément) moins de lait, l'absence progressive de montées de lait, un retour à la normal de la taille de mes seins, et puis ces nervures bleues qui disparaissent de ma peau. Voilà c'est fini. Deux ans d'allaitement.

Je l'ai senti aussi à son comportement, en tout point similaire à celui de sa soeur quand elle a cessé de téter. Comme si, depuis quelques jours, il "désapprenait" à téter. Il positionnait mal sa bouche, le lait ne venait donc plus aussi bien alors il secouait la tête en rigolant. Avant hier il a même esquissé un "berk" en pouffant de rire. Alors j'ai ri avec lui.

C'est lui qui a choisi. Personnellement je m'étais dit 17-18 mois maxi. Et puis le temps a passé. Et puis il a grandi. Et puis moi aussi j'ai grandi. Et on a atteint les deux ans et des bananes. Pour moi aussi le timing est bon. J'étais prête. Je ne sais pas dans quelle mesure son allaitement aura contribué au fait qu'il ne soit jamais malade, mais peu importe. C'était bien, c'était un joli partage. De la toute première tétée, encore chaud de mon ventre à la dernière, qui se termine dans un fou rire.

Commenter cet article

microsoft outlook errors 01/07/2014 11:13

I am a regular visitor of your blog. I love the way you think about life and the photographs you have shared here. The photograph is not about the camera, it is all about your perspective. I am sure that you are a talented person.

samsung galaxy 01/03/2014 17:51

Bon à savoir, merci de ces précisions !

cl 05/07/2013 22:24

Très joli témoignage!

Coco 04/07/2013 21:53

Ravie de lire que ce sevrage se passe aussi bien pour lui que pour toi.
Comme tu dis on le sent, je l'ai senti pour mon lutin, ce désintérêt peu à peu, cette façon de téter qui devenait succinte, ce "je passe à autre chose", ce lait qui depuis ces 12 mois (moment de grosse fatigue pour moi) ne venait plus si facilement que j'avais commencé à lui donner du lait de croissance en complément, qu'il engloutissait après les tétées, elles ne le nourrissaient plus suffisamment, mon corps avait du mal à produire du nutritif, j'étais trop à plat je pense. Mais nous avons fait perdurer ces tétées câlins durant encore 3 bons mois et puis à un moment il a décidéà 15 mois et des bananes.
Comme toi je l'ai bien vécu, je me souviens lui avoir dit " si tu n'as plus envie de téter ce n'est pas grave, c'est toi qui décide" et voilà ça c'est terminé comme ça. Du coup je ne pas garde de moment précis de dernière tétée, tirailler par le fait que c'était la der des der , ça c'est fait tellement naturellement que je n'ai en mémoire que ces moments si doux à l'avoir contre moi à téter. Ces moments intenses de fusion. Je l'ai bien vécu car je n'aurais jamais penser à la base allaiter si longtemps, je ne savais même pas en allant accoucher que j'allais trouver ça si merveilleux.
Bref de bons moments qui se finissent bien quand chacun est prêt ! :)
Par contre ici cela n'a en rien empêcher qu'il soit malade dès le 1er hiver bien comme il faut ...
Bisous à toi et ta petite famille et joyeux anniversaire à ton petit Salomon avec du retard ... (désolée)

Ginie 04/07/2013 14:29

C'est si joliment raconté que ça donne envie de le vivre à son tour. Est-ce que ça n'aurait pas aussi contribué à cette magnifique complicité que vous avez tous les 2 (c'est la nullipare qui parle ...) ? En tout cas, je ne me lasse pas de son oeil magnifique ; un jour, je prendrai une photo de mon oeil gauche et je te dirai pourquoi quand je me regarde dans un miroir je pense à ton Roi ... Bises