Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quatrième grossesse, les questions cultes

par La journaliste IT pink & green

Quatrième grossesse, les questions cultes

"Ah mais c'est pour bientôt ce bébé !"

Cette phrase n'est même pas formulée sous forme de question, c'est toujours une affirmation dans la bouche des gens, comme s'il semblait évident que je suis sur le point d'accoucher.

Bon ok, je les comprends un peu, j'ai un ventre vraiment immense, tout devant, inratable. On me sort cette phrase depuis (hum) le mois de juillet. Je n'ose presque pas répondre que c'est pour tout début décembre alors je triche un peu, je parle vaguement de fin novembre (sinon ils ont peur que j'explose, les gens sont choupis).

"Vous êtes sûre qu'il n'y en a qu'un ?"

Cette question suit presque invariablement la première phrase et oui je l'avoue à force de l'avoir entendue trois milliards de fois elle ne me fait plus vraiment rire , elle m'agace même un tantinet. Je sais que les personnes qui la posent pensent que c'est rigolo, qu'on ne me l'a jamais faite mais ils n'imaginent pas combien de fois j'ai dû réprimer un ricanement en répondant poliment que non non il n'y en a qu'un seul, on en est sûrs chère madame (ou alors son jumeau est parfaitement planqué derrière son cordon ombilical, EASY quoi).

"C'était voulu ou c'est un accident ?"

J'en ai déjà parlé plus longuement ici, je ne m'offusque guère de l'incongruité (pour moi) ni de l'indélicatesse de cette question bien curieuse, je pars du principe que les gens parlent surtout de leur propre histoire et de leurs propres peurs quand ils sont curieux, envahissants (mais aussi agressifs, critiques ou méchants). Merci les Quatre accords toltèques. Je ne suis que zénitude et empathie.

"Vous en avez du courage"

Là non plus ce n'est pas une question mais une affirmation. Parfois je me demande si les gens ne pensent pas en secret "ou alors vous êtes folle".

Mais non non, je ne suis pas courageuse, je ne fais que suivre mon chemin de vie et pour moi ça rime avec enfants et famille. Du courage, il m'en aurait fallu si je n'avais pas pu avoir ces enfants. Du courage, il m'en a fallu pour surmonter les fausses couches et les espoirs déçus, pas plus tard que l'an dernier. Mais courageuse d'avoir des enfants, non vraiment je ne vois pas (hashtag happy).

"Un garçon ? Mais c'est super ça !"

J'ai presque le sentiment qu'on m'attribuerait sans problème le prix Nobel de mathématiques quand je confirme que ça me fera bien deux filles et deux garçons. Symétrie parfaite, paraît-il. Je réponds inlassablement que oui, bon, j'ai juste copié ma mère. Les jumeaux en moins.

"C'est le petit dernier alors ?"

Ah ça. Dieu seul le sait (oui je suis très branchée Saint esprit depuis que j'ai eu deux bébés couette après être passée par les piqûres).

En vrai, je n'en sais strictement rien. Et pour le moment je me contente de profiter de cette quatrième grossesse si chouette

Commenter cet article

Petitdiable 26/09/2014 13:44

ahhhh je t'envie!

Lili 26/09/2014 11:15

J'ai eu doit au péremptoire "c'est pour bientôt" pour la fête des mères, en mai donc, alors que mon terme est début décembre ! Le pire c'est que je n'avais vraiment pas beaucoup de ventre, j'avais juste l'air potelée...
Quant à la question du sexe, elle m'exaspère : on ne veut pas savoir, les gens sont dépités, ils ne savent plus quoi répondre. Mais occupez-vous de vos fesses !
Oui je suis un peu irritable en ce moment :)

Coco 25/09/2014 22:11

Savoure bien Miléna <3