Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi suis-je si faible ?

par La journaliste IT pink & green

publié dans Mon nombril

boucherouge.jpg

 

Parfois.

 

Pas tout le temps hein.

 

Mais il y a des situations où je ne sais pas dire non. Je ne sais pas rembarrer les gens, que ce soit pour les remettre à leur place, leur refuser un service ou leur rappeler de faire leur boulot.

 

Ce ne sont pas des situations de confrontation. Dans les conflits ça va plutôt bien, merci. J'ai la langue acérée et je sais me défendre en quelques phrases virulentes.

 

Je parle plutôt de circonstances quotidiennes, banales, avec des personnes que j'apprécie plus ou moins, qui ne m'ont pas fait de mal mais dont l'attitude peut parfois m'agacer ou empiéter sur mes plates-bandes.

 

Ma voisine par exemple. Oui, celle qui se prend pour Aladin quand elle voit mon gros ventre et ne peut pas s'empêcher de le frotter comme si c'était la lampe magique. Je l'ai croisée récemment, j'ai même fermé mon manteau et bien mis mon foulard par dessus dans l'espoir de lui faire passer le message. "Don't touch". Ben non. Elle l'a touché. Deux fois ! Elle a écarté un pan de mon manteau, en dépit du bond arrière que je faisais pour éviter cette sensation instrusive. Sourde à ma désapprobation muette.

 

Malgré ma répulsion, aucun son n'a franchi mes lèvres. Pourquoi ? Pour un tas de (mauvaises ?) raisons : je me dis que ça lui fait plaisir, que ça illumine une journée qu'elle partage normalement entre sa fille, son balcon, sa clope et son pastis. Je sais je sais, je devrais être plus ferme et m'imposer...

 

Je devrais...

 

C'est comme avec les femmes de ménage. On en a eu plusieurs. J'ai toujours été infoutue de le dire clairement les choses qui clochaient. Pire, l'une d'entre elles me prenait même pour sa boniche. Un comble. "Oh puisque t'as rien à faire, tu peux descendre chercher le produit nettoyant dans ma voiture ?" "Ah puisque t'es en haut, tu me descends l'aspirateur ?". Je sais c'est abusé . J'avais du respect pour son âge et pour les services qu'elle me rendait (c'est idiot, je vous le fais pas dire). Nos relations se sont closent le jour où elle a mélangé les couleurs et le blanc dans le lave-linge, bousillant au passage ma serviette de plage Hello Kitty. Là bizarrement j'ai eu du mal à passer l'éponge .

 

Cet après-midi m'attend donc une épreuve de force. L'aide ménagère qui est venue la semaine dernière et que j'ai laissée seule à la maison pour cause de rendez-vous chez le médecin, n'a strictement rien fait en mon absence. Quand je suis rentrée, il n'y avait aucune différence : table pas rangée (pourtant ça se voit comme le nez au milieu de la figure !), salle de bains intacte dans sa crassitude, lit mal fait (mon Amoureux avait raison, j'aurais du faire une photo tellement c'était incroyable) et nulle part l'odeur du sol propre. Normal me direz-vous : il était pas fait.

 

Je vais devoir le lui faire remarquer, et lui demander d'être un peu plus vigilante et assidue. Et cette fois je serai là pour la surveiller.

 

Mais... ça me saoule d'avance 

 

Si seulement je pouvais être un tantinet désagréable et autoritaire... 

 

Des solutions miracles ?? 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Arc-en-plume 03/04/2011 11:15



Hum...


Ne pas savoir dire non à ta voisine ou à ton aide ménagère, ce n'est pas la même chose :)


L'aide-ménagère, tu te Dois de lui dire. Prends ton courage à deux mains et râle.
Tu n'as pas à te sentir gênée ou coupable, tu es dans le rapport patron-employé tout  fait normal. L'important est de dire les choses avec respect mais fermeté, sans humiliations. Si tu ne
le fais pas, tu risques d'accumuler rancune.


La voisine (ou n'imp qui d'autres), c'est différent. On a quand même été élevées en devant faire preuve de savoir-vivre. Si tu ne lui dis pas "non", ce n'est pas être faible, c'est juste
appliquer sa bonne éducation :)
Laisse faire les choses, et au prochain bébé, tu gagneras en expérience et tu lui diras dès la première tapette (bon, là, je blague un peu :))
Ne pas savoir toujours dire non, je ne pense pas que ce soit trop grave, on risquerait tous de finir en gros égoïste.


C'est pour quand ce bébé au fait ? 


 


 



Mélissa 15/03/2011 09:45



Coucou , je suis comme toi j'ai du mal à dire non et me fais marcher sur les pieds constamment , je te comprends 



Hecatessence 05/03/2011 19:31



Pour les personnes qui font des choses qui te gènent tu peux utiliser la méthode ''je leur dis ce qu'ils sont en train de faire''. Genre s'ils te touchent le ventre sans même prévenir, dis au
moins ''tu me touche le ventre là''.


Pour l'aide ménagère je crois qu'il faut lui demander ce qu'elle a fait. Et lui rappeler ce qu'elle doit faire avant même son temps de travail, lui demander si c'est ok.


Avec l'accord oral sur la tâche il sera très facile de lui signigier ton pb : ''nous avions convenu...''.



Nikit@ 05/03/2011 12:37



Concernant la femme de ménage, c'est abuser ! Moi je ne me gênerais pas  Elle vient pourquoi, si elle ne fait rien
? C'est fou ça. Il te suffit juste de lui poser la question !



La ptite graine folle 04/03/2011 19:47



c'est dommage de TE reprocher les erreurs des autres..... en fait ça ne devrait pas être à toi de modifier ta façon d'être pour regler ce problème...


 


mais je comprends, je me fais souvent "pietiner" et c'est difficile de reprendre le dessus, surtout quand on a peur de blesser la personne en face...


Pour le ventre, je ne sais pas ce que ça fait mais j'imagine très bien à quel point ça m'enerverait. Je crois que spontanément je rendrais la pareille à cette personne....genre elle te touche le
ventre et tu fais mine de lui toucher en retour...ça devrait la surprendre :) (je sais que c'est bizarre comme réaction, mais en fait c'est la seule solution choc que je trouve)